CAC40: hausse d'anticipation,l'Euro s'apprécie malgré la BCE

le
0

(CercleFinance.com) - Paris clôture à mi-distance entre ses extrêmes du jour, sur un gain de 0,5% (contre +1,2% entre et 15H30) alors que Wall Street peine à confirmer les anticipations haussières de préouverture.

Les indices US affichent ce soir des scores qui s'étagent entre +0,4% pour le Nasdaq et le Dow Jones puis +0,6% sur le 'S&P' qui profite du rebond des valeurs pétrolières et parapétrolières.

Wall Street progresse malgré de derniers chiffres US ne sont pas bons: les stocks des grossistes gonflent de +0,3% tandis que les ventes ont chuté de -1,3% au mois de janvier, trahissant une consommation faiblarde.

Autre surprise -mais comportementale-, la divulgation de stocks de pétrole hebdomadaires progressant de 3,9 millions de barils aux Etats Unis -contre +3Mns de barils attendus- semble constituer l'occasion d'infliger un nouveau contrepied aux vendeurs: le baril grimpe de +4% à 37,95$.

L'Euro-Stoxx50 (+0,47% à 3.017) semble s'appuyer lui aussi sur la hausse du baril, alors que les opérateurs 'payaient' ce matin la perspective d'une intervention musclée de la BCE qui va résoudre toutes les problématiques déflationnistes, la croissance anémique et balayer les questionnements du début de l'année concernant l'efficacité de l'action des banques centrales.

La BCE abaissera probablement son taux de rémunération des dépôts de 10 points de base, à -0,4% (mais le marché espère -0,2%) et renforcera son programme d'achat d'actifs (à 70MdsE contre 60MdsE depuis le 9 mars 2015).

Les gérants espèrent également un élargissement du périmètre des actifs éligibles au 'QE' aux créances d'entreprises, le gisement d'emprunts d'état rachetables s'épuisant rapidement avec des taux négatifs sur des maturités allant jusqu'à 9 ans en Allemagne et 7 ans en France.

'Le risque est que la BCE déçoive les marchés mais, dans la mesure où elle a déjà commis cette erreur en décembre, elle s'est efforcée de mieux gérer les anticipations à l'approche de la réunion très attendue du conseil des gouverneurs ce mois-ci'.

De façon assez contre-intuitive -avant une extension du 'QE', l'Euro a inversé la vapeur et progresse ce soir de +0,2% à 1,1020 contre le Dollar.

Du côté des valeurs, les bancaires sont ramassées avec en tête de liste le Sté Générale et Crédit Agricole qui prennent 1,25%.

Crédit Agricole a dévoilé ce matin à Londres son plan stratégique à moyen terme pour 2016-2019, censé permettre une simplification de son organisation capitalistique et d'économiser 900MnsE.

Des rachats s'opèrent également sur Publicis (+2%) puis Lafarge (+2,25%)et Technip (+2,1%).

Côté replis, Vallourec rechute de -5,9% à 7,079E alors que la CDC est monté comme prévu à 15% au capital avec le ramassage de BPI France.

Engie et Carrefour lâchent -1,5%, Renault -1,1%... tous ces titres ayant enregistré de fortes progressions ces tous derniers jours.

Casino recule de 1,4% après avoir publié un chiffre d'affaires 2015 de 46,1 milliards d'euros, là où le consensus attendait 46,2 milliards.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant