CAC40: grimpe résolument vers le 'gap' post Brexit des 4392

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris ne lâche rien et prolonge gaillardement son rallye haussier amorcé la semaine dernière avec un gain de +0,55% à 4.355.

Cela fait maintenant très exactement +300Pts repris en ligne droite, sans le moindre retracement... scénario caractéristique d'une hausse algorithmique encouragée sinon orchestrée par les banques centrales, les records historiques tombés en cascade aux Etats Unis survenant comme par bonheur avant que beaucoup de gérants partent en weekend prolongé (14 juillet) ou en vacances (Europe et USA).

'La configuration technique est positive à court terme jusqu'à la résistance majeure des 4.470 points', assurent les stratèges de Barclays Bourse, selon lesquels 'le poids du Brexit diminue et redonne de l'importance aux perspectives économiques et aux anticipations de politique monétaire, et par ricochet à la saison de résultats qui a démarré avec Alcoa aux Etats-Unis'.

Concernant les indicateurs, Eurostat a fait état d'un repli de 1,2% de la production industrielle dans la zone euro et de 1,1% dans l'Union européenne en mai par rapport au mois précédent. Les prix à l'importation aux Etats-Unis ont reculé de -4,8% au mois de juin, au lieu de -4,6% anticipé, et après -5% en mai.

Cela ne bouleverse pas le marché des changes: l'euro prend 0,2% environ face au dollar à 1,1076, tandis que le baril de 'WTI' rechute de 0,5% à 46,6$.

Au Japon, le gouvernement de Shinzo Abe a révisé en baisse mercredi ses prévisions pour la croissance (de +1,7% à +0,9%) et l'inflation (de +1,2% à +1,4%): la Banque du Japon (BoJ) a donc raté tous ses objectifs malgré la mise en oeuvre de stratégies monétaires d'une ampleur inégalée dans les pays développé. Pour l'exercice budgétaire suivant, le gouvernement projette une inflation de 1,4%, alors que la BoJ comptait atteindre son objectif durant cet exercice qui sera clos le 31 mars 2018.

Du côté des valeurs, le titre Casino grappille 0,2% dans le sillage de l'annonce d'un chiffre d'affaires de 10 milliards d'euros au deuxième trimestre, en croissance de 3,8% en organique et de 1,8% en données comparables.

Alstom grimpe pour sa part de 1,2% après avoir fait état d'une progression de 9% de ses revenus à 1,7 milliard d'euros au titre du premier trimestre de son exercice. 'D'ici 2020, le chiffre d'affaires devrait connaître une croissance organique de 5% par an.

La marge d'exploitation ajustée devrait, elle, atteindre environ 7 % en 2020 tirée par le volume, le mix produit et les impacts des actions d'excellence opérationnelle', a également indiqué le groupe.

Leader du CAC 40, Nokia (+5%) a signé un accord croisé de propriété intellectuelle avec le géant sud-coréen Samsung qui va selon le groupe finlandais lui permettre de renforcer sa position dominante dans les technologies programmables, ce qui devrait avoir un impact positif sur les ventes dès le troisième trimestre 2016.

Enfin, son premier poursuivant Accor (+4,5%) a annoncé la filialisation puis la cession partielle de la division HotelInvest, sa division détenant les murs d'hôtels.

Le géant hôtelier entend en ouvrir le capital afin de se concentrer sur l'exploitation des établissements via la branche HotelServices, une opération qui devrait se concrétiser d'ici la fin du premier semestre 2017.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant