CAC40: grimpe grâce au pétrole, malgré prévisions du FMI.

le
0

(CercleFinance.com) - Paris a fini au plus haut ! Sur un gain de +0,77%, avec une sortie par le haut d'un corridor 4.305/4.335 qui a perduré durant plus de 6 heures (camisole algorithmique installée à partir de 11H ce matin).

Le CAC40 retrouve ainsi le sommet du corridor 4.250/4.350 après avoir testé en réalité les 2 extrêmes des 15 derniers jours au cours de la même séance.

Pourquoi la hausse s'impose t'elle de façon aussi éclatante ? Comment le CAC40 a t'il pu reprendre +90Pts sur ses 'plus bas' du jour ?

Inutile de chercher dans l'actualité les raisons d'une soudaine envolée au contact des 4.350: c'est Wall Street qui a donné le signal.

Mais qui peut expliquer pourquoi Wall Street -attendu stable- gagne +0,8% ? Cela semble surnaturel !

Mais il n'y a rien de magique, c'est juste l'oeuvre d'un 'algo' haussier arrimé au cours du pétrole (le WTI prenant +3% malgré les sombres prévisions du FMI) !

En d'autres termes, 'l'algo' est une machine à 'tirer les cours'... et quand ça grimpe inexorablement au cours de la dernière demi-heure, même pour des raisons idiotes, les vendeurs se rachètent.

Ce n'est pas un choix, ni une décision dictée par la 'conjoncture', c'est une nécessité technique: il faut avoir clôturé les positions avant 17H35.

C'est le Dow Jones qui sonne la charge des 'bulls' avec un spectaculaire +0,85%, suivi par le 'S&P' avec +0,75%.

Mais même avec un baril à 41,6$ et une FED qui répète qu'elle 'ne bougera pas' avant longtemps -ce que l'on sait déjà depuis 10 jours-, +0,8% de hausse à Wall Street, c'est difficile à justifier, surtout après les résultats d'Alcoa.

La hausse des actions tranche avec une actualité morose, les trimestriels d'Alcoa ont déçu et le FMI réduit de +3,4% à +3,2% son objectif de croissance mondiale en 2016 puis de -0,1 en 2017.

Le CAC40 surperforme l'Euro-Stoxx50 (+0,6% à 2.942) grâce au titre Accor qui prend +5,6% alors que le groupe hôtelier chinois Jin Jiang pourrait montre de 12 à 20% du capital du N°1 français.

Orange suivait de loin Accor avec +2,8%, AXA et Air Liquide prennent +2,6%.

La publication des prix à l'importation aux Etats-Unis à 14H30 n'avait en rien affecté la physionomie du CAC: le Département du Travail américain annonce une hausse de 0,2% le mois dernier contre une baisse de -0,4% entre janvier et février.

L'euro, lui, subit un premier épisode de consolidation face au dollar : il retombe vers 1,1380 après avoir culminé à 1,14650 ce matin... mais cela n'empêche pas que les prix du pétrole continuent de s'apprécier vers 41,6$ sur le NYMEX, alors que le billet se raffermit.

S'agissant des valeurs, LVMH affiche une évolution assez déconcertante: après l'annonce d'une hausse de 4% du chiffre d'affaires du premier trimestre, inférieure à celle enregistrée l'an passé, le titre chutait de -3,5% ce matin... et il finit en hausse de +1,6%.

ST-Micro chute encore de -3,3% au sein du SBF-120 et devance Zodiac et Rexel (-2,2%).

Le titre Fnac grimpe a contrario de 7% après l'annonce d'un partenariat stratégique de coopération avec Vivendi dans les domaines culturels, assorti d'une prise de participation minoritaire de 15% du groupe diversifié au capital du distributeur.

'Cet adossement permettra, selon nous, à la Fnac de pouvoir relancer les discussions avec Darty', estiment les analystes d'Oddo, pour qui le dossier constitue une priorité pour l'enseigne.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant