CAC40: franchit en force les 4.500 malgré lourdeur W-Street.

le
0

(CercleFinance.com) - Le CAC40 clôture bien au-dessus des 4.500Pts (+1,2% à 4.5062 malgré l'irrégularité -et même la lourdeur- de Wall Street depuis 17H15 (-0,1% en moyenne pour les indices US qui sont de nouveau tous dans le rouge).

Mais Paris ne cède rien (un zénith intraday a même été inscrit à 4.521Pts peu avant 17H), de même que l'Euro-Stoxx50 qui gravite au-delà des 3.030Pts (+1,1%).

Wall Street ne tient pas ses promesses après 2 heures de cotations mais le Nasdaq avait tout de même grimpé d'entrée de jeu de +20Pts, accomplissant en quelques minutes la moitié du chemin séparant l'indice électronique de son record absolu des 5.343Pts.

Cela a permis au FT-100 (ou 'Footsie') de retracer puis d'établir un nouveau zénith historique à 7.122Pts (soit 2Pts de plus que fin mai 2015), moyennant une envolée de près de +2% (liée à une Livre tombée à un 'plus bas' de 31 ans face au $).

Les places boursières européennes réalisent des performances disparates avec Londres en tête du peloton, loin devant Francfort (+0,9%) puis surtout Milan et Madrid avec +0,1 à +2%.

Pas de 'stats' officielles ce mardi mais le FMI annonce le maintient de sa prévision de croissance mondiale à 3,1% en 2016, mais aligne la croissance des Etats Unis sur celle de l'Europe, à +1,6% en 2016 (contre +2,2% précédemment et +2,4% début 2016).

Le Mexique qui a pour 1er 'donneur d'ordre' les Etats Unis, voit sa croissance revue de -0,4% à la baisse, vers +2,2% en 2016, le PIB du Canada est abaissé de -0,2% (autre partenaire majeur des USA).

La croissance US sera beaucoup plus faible que prévue outre-Atlantique mais le Dollar grimpe au-delà des 1,1150/E et se retrouve au plus haut depuis 1985 face à la Livre (à 0,7830).

Et puisque le billet vert grimpe et que la croissance décroit, le pétrole devrait corriger de -1 ou -2%... mais il gagne encore du terrain (+0,7%) à 49$.

L'Or et le pétrole sont souvent liés par leur rapport inverse au $... et là, c'est l'or qui dévisse brutalement de -2% sous 1,306$, en direction de 1.285$/once: c'est décidément une journée pleine de paradoxes !

Au sein du CAC40, c'est Peugeot qui reste en tête (+3,2% après une perte de -1,5% la veille), devant Renault avec +3,1% (l'automobile réalise la meilleure performance sectorielle).

Le luxe est également privilégié avec LVMH à +3,1% (qui rachète un bagagiste allemand), puis Kering (+3,2%).

Côté repli, plus un seul écart supérieur à -1%, Veolia s'effrite de -0,6%, Klépierre de -0,8%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant