CAC40: finit la semaine en roue libre, gain hebdo de +0,15%.

le
0

(CercleFinance.com) - C'est parti un peu dans tous les sens ce matin, au gré des 'PMI' publiés depuis 10H.

Le CAC40 s'est installé en territoire positif mais le CAC 40 reste prisonnier du 4.300/4.400 points au sein duquel lequel il évolue depuis le 13 juillet dernier.

Au plus bas de la matinée, le CAC40 cédait -0,7% vers 4.346, une heure plus tard, il avançait de 0,7% à 4.397 points.

Il grappille désormais +0,1% à 4.380, soit un gain hebdomadaire d'environ 0,15%, les volumes restent nuls, inférieurs à 1MdE après 5H40 de cotations.

'La résistance majeure des 4.450 points reste l'objectif à dépasser à court terme pour bénéficier d'une nouvelle impulsion vers les 2 gaps des 4.650 points de fin décembre 2015', estime-t-on chez Barclays Bourse.

Au chapitre macroéconomique, la croissance de l'activité a ralenti dans le secteur privé de la zone euro ce mois-ci, à en croire l'indice PMI 'flash' composite qui s'est replié de -0,2 à 52,9 ce mois-ci, soit son plus bas niveau en 18 mois.

'La fragilité de la reprise laisse toutefois envisager la possibilité de nouvelles mesures de relance dans les prochains mois', a commenté Chris Williamson, l'économiste en chef de Markit.

De même, le secteur privé britannique a basculé brutalement en zone de contraction ce mois-ci, au vu de l'indice PMI composite de Markit et du CIPS qui est ressorti à 47,7 en estimation flash (contre 52,4), un plus bas depuis avril 2009.

Chiffres positifs en revanche en Allemagne: l'indice 'flash' PMI manufacturier Allemagne ressort à 53,7 (54,5) mais le 'flash' des services grimpe à 54,6 (53,7) et le composite à 55,3 (contre 54,4); en France le 'flash services' ressort en hausse de +0,4 à 50,3.

Sur le marché des changes, l'euro s'effrite d'un peu moins de 0,1% à 1,1016, alors que le baril de Brent progresse dans des proportions analogues à 46,3 dollars.

Enfin, concernant les valeurs, Thales, dont le titre engrange 3,5%, domine le SBF 120 après avoir dévoilé un chiffre d'affaires de près de 6,85 milliards d'euros au premier semestre, en croissance de 7,9% à données publiées et de 8,9% à périmètre et taux de change constants. L'équipementier aéronautique a par ailleurs maintenu l'ensemble de ses objectifs annuels.

Edenred avance pour sa part de 1,4%. L'inventeur du ticket restaurant a lui aussi confirmé ses prévisions 2016. Son bénéfice net a reculé de 81 à 71 millions d'euros au premier semestre, mais il intègre des charges non-récurrentes de 18 millions et le chiffre d'affaires a progressé de 6,1% en données comparables à 526 millions.

Enfin, TF1 chute de 7% (à 8,90E) dans le sillage de l'annonce d'une perte nette part du groupe de 600.000 euros à fin juin et d'un tassement de 0,6% des recettes publicitaires à 770,1 millions, les profits chutent de -56% en 2016.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant