CAC40: fin de semaine sans éclat, bilan trimestriel de -3,8%

le
0

(CercleFinance.com) - Pas de petit baroud d'honneur à Paris en ce vendredi des '4 sorcières' qui concluait d'un point de vue technique ce premier trimestre 2016.

Les contrats CAC40 sur indice échéance mars ont expiré, l'indice affiche une perte de -3,8% depuis le 1er janvier.

La 'compensation' s'est effectuée à 4.460Pts, c'est à dire à proximité du sommet de l'étroit corridor 4.440/4.465 en vigueur depuis 9H35 ce matin, un magnifique exemple de 'camisole algorithmique' et d'écrasement de la volatilité... le tout sur fond de volumes anémiques avec 3,5MdsE échangés à 17H29 (avant d'y ajouter 3,3MdsE de débouclements d'opérations techniques à 17H35).

L'indice parisien reprend les 0,45% perdus la veille, ce qui réduit la perte hebdomadaire à -0,67%.

L'Euro-Stoxx50 prend +0,55% à 3.060Pts mais il lâche -7% depuis le 1er janvier: quelle contreperformance par rapport au Dow Jones qui gagne +1% (jusqu'à +0,7% à 17.605 ce vendredi) et 'déroule' cette séance des '4 sorcières' dans les meilleures dispositions techniques (après une très belle préparation de terrain la veille).

Le 'chiffre du jour' (confiance du Michigan) est médiocre mais n'affecte pas la tendance haussière à Wall Street: l'U-Mich a reculé vers 90 contre 91,7 en février, déjouant un consensus de 92,2.

Le seul indice européen qui soutient la comparaison avec le Dow Jones, c'est l'AEX (+0,15% aujourd'hui, +0,5% sur le trimestre écoulé).

Londres ne cède globalement que -0,5% tandis que Francfort lâche -7,5% et Milan un peu plus de -13%.

'La tendance reste toujours aussi confuse et incertaine', estiment les analystes de Barclays Bourse.

Pour bon nombre d'observateurs, aucun signal technique ne devrait être véritablement suivi tant que le CAC restera prisonnier d'un corridor 4400 /4550 points.

'Le ton accommodant adopté par la Fed mercredi continue de soutenir les marchés boursiers, sachant que la faiblesse du dollar encourage les prises de risques chez certains', souligne un trader.

Après sa brusque remontée de la veille, l'euro reflue légèrement suite aux déclarations de l'économiste en chef de la BCE -Peter Praet- qui estime que le cycle de baisse de taux n'est pas achevé (contrairement à l'opinion émise par Mario Draghi le 10 mars dernier: l'Euro repasse sous le seuil de 1,1270$ après avoir menacé de déborder les 1,1330, ce qui soutient les actions du Vieux Continent.

Du côté des valeurs parisiennes, JCDecaux se classe en lanterne rouge de l'indice large parisien SBF 120 (-2%) alors que son concurrent Exterion Media, l'ex-CBS Outdoor, a finalement été retenu pour le méga-contrat publicitaire du métro de Londres.

Société Générale et Kering soutiennent la tendance avec des gains supérieurs à +2,5%, Safran les devance avec +3,5%..

Alstom qui va quitter le CAC40 s'envole de +3,9% et au sein du SBF120, Zodiac Aéro se détache avec +5,6%, Maurel et Prom s'envole de +7,4% (à 3,51E) et EDF s'impose comme large leader avec +10,6% à 10,77E (promesse de recapitalisation par l'état oblige).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant