CAC40:expédie les affaires courantes avant le pont de Pâques

le
0

(CercleFinance.com) - L'incursion sous les 4.400Pts, vers 4.396Pts, ne fut qu'une 'simple morsure sur la ligne' et Paris n'a pas tardé à rebondir de +0,5% pour limiter son repli à un insignifiant -0,2% à 4.4248Pts, dans des volumes toujours aussi anémiques (2,25MdsE à 17H29, 2,8MdsE à 17H35).

On a de plus en plus le sentiment que les opérateurs expédient les affaires courantes avant le long pont de Pâques.

L'Euro-Stoxx50 recule de -0,3%, calquant son évolution sur celle du 'S&P500' (le Nasdaq reculant de -0,7%), tandis que le Dow Jones ne lâche rien, sinon -0,05% à 17.575.

Le basculement des places européennes dans le rouge est survenu vers 15H30, il est à relier directement la chute du pétrole (WTI) qui a décroché de -1$ en quelques minutes sur le NYMEX, avant d'aggraver ses pertes à -3%, vers 40,25$.

Selon l'enquête hebdomadaire de l'AIE : les stocks de pétrole brut aux Etats Unis ont fait un bond de +9,4Mns de barils au lieu d'une hausse anticipée à +2,7Mns de barils (les experts tablant -à tort- sur une réduction de la production sur le sol US).

Le recul de -4,6Mns de barils des stocks d'essence permettent d'amortir un peu le choc tandis que les stocks de fioul gonflent de 0,9Mns de barils.

La chute de l'or noir débouche symétriquement sur une appréciation du Dollar qui progresse vers 1,116 face à l'Euro.

Cette journée restera également marquée par la rechute de l'or, de 1.250 vers 1.224$ (soit environ -2%), ce qui tend paradoxalement à indiquer une moindre aversion au risque des investisseurs après les attentats de Bruxelles, plutôt qu'avant.

Des investisseurs redoutent pourtant que le caractère répétitif des attaques terroristes puisse finir par avoir des conséquences sur l'économie réelle, ce qui fut bien le cas en France en novembre/décembre 2015 (baisse du tourisme, consommation en berne).

Du côté des indicateurs, le Département du Commerce a dénombré 512.000 ventes de logements neufs en rythme annualisé le mois dernier aux Etats-Unis, après 502.000 en janvier (chiffre révisé de 494.000). Le consensus était un tout petit peu moins confiant, tablant sur 511.000 ventes.

Concernant les valeurs, Ingenico (+5,4%) continue de dominer le SBF 120 après la présentation d'un plan stratégique marqué notamment par un objectif de chiffre d'affaires de 4 milliards d'euros à horizon 2020.

Le titre Hermès (+2,5%) reste également entouré après l'annonce d'une 'solide' croissance des ventes et des résultats sur l'exercice 2015, avec notamment un bénéfice opérationnel courant en hausse de 19% et un résultat net record de 973MnsE.

Avec la rechute des cours du pétrole, Vallourec (-6,3%) se retrouve lanterne rouge du SBF 120), devant Maurel et Prom (-5,7%) puis Technip (-3,3%) lanterne rouge du CAC (juste devant Sté Générale avec -2,7% puis BNP-Paribas ou Crédit Agricole avec -1,7%).

Il est à noter que les valeurs bancaires ont repris +0,5% au cours des 5 dernières minutes, ce qui a contribué à réduire de moitié les pertes du CAC40 avant le fixing de clôture.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant