CAC40: en repli malgré une 7ème hausse possible du Dow Jones

le
0

(CercleFinance.com) - Le CAC40 aura fait l'essuie glace entre 4.408 et 4.334Pts avant de revenir à l'équilibre vers 17H (et jusque vers 17H25) avant de rechuter à la dernière minute (-0,34% à 4.258).

La Bourse de Paris avait superbement entamé l'échéance boursière du mois d'août (après les '3 sorcières' de vendredi) avec une envolée de +35Pts (jusque vers 4.408Pts) au cours des 10 premières minutes de la séance (peut être motivée par des 'rumeurs' de nouveau stimulus monétaire par la BCE jeudi ?).

Mais très vite, cet avantage assez inattendu a été intégralement reperdu et le CAC40 avait inversé la vapeur jusqu'à perdre plus de 0,9% à 4.334.

Avec des volumes plus qu'estivaux 1,5MdsE échangés en séance et 2MdsE au 'fixing', il est possible de conduire le CAC40 vers n'importe quel objectif -voir aucun objectif- avec quelques millions d'Euros et de bons 'algos'.

La réouverture de Wall Street a un peu rassuré de ce côté-ci de l'Atlantique puisque Francfort finit inchangé et l'Euro-Stoxx50 ne s'effrite que de -0,2%.

Le Dow Jones (+0,15%) reste en lice pour aligner une 7ème séance de hausse consécutive.

Pour le 'S&P' (+0,25% à 2.167), l'enjeu serait d'aller chercher un nouveau record absolu au-delà des 2.175.

'Les nouvelles préoccupantes en provenance de Turquie où un putsch a échoué pendant le week-end ne pénalisent pas trop la tendance', observait ce matin un trader en poste à Londres.

En fait, rien ne peut affecter la tendance tant que les banques centrales sont à la manoeuvre et 'font les prix'.

Les analystes techniques estiment qu'en cas de franchissement des 4.410 points - sa résistance oblique de moyen terme -, l'indice phare pourrait se donner comme prochain objectif le pivot des 4.444 points, voire le ralliement des 4.600 points.

L'Euro billet a accru doucement son avance au fil des heures et affiche +0,4% à 1,1085$ tandis que le baril de 'WTI' rechute de -2% vers 45,1$ (ce qui s'avère contre-intuitif).

A noter également la décrue du Yuan, au plus bas depuis l'été 2015 à 6,7 face au Dollar: le marché ne s'en préoccupe pas, mais jusqu'à quand ?

Sur le front des valeurs, Orange (-1,5%) et Total (-1) puis Airbus et Engie (-0,8%) ont pesé sur le CAC40. BNP-Paribas qui fut lanterne rouge avec -2% finit en repli de -0,75%.

Inversement, bioMérieux (+4%) domine le SBF 120 dans le sillage de l'annonce d'un chiffre d'affaires d'un peu plus d'un milliard d'euros à fin juin, soit une hausse de 7,2% en données publiées par rapport aux 6 premiers mois de l'exercice clos.

SPIE (+3%) a pour sa part rapporté avoir signé le 13 juillet un accord via sa filiale allemande afin d'acquérir plusieurs sociétés du groupe Comnet, une transaction encore sujette à l'approbation des autorités allemandes de la concurrence.

La semaine sera donc particulièrement rythmée au chapitre microéconomique avec notamment le chiffre d'affaires du premier trimestre de l'exercice d'Ubisoft, les comptes semestriels d'Eurotunnel, de Dassault Systèmes et de TF1, ou encore les revenus des 6 premiers mois de l'exercice d'Hermès, de Korian-Medica et d'Orpea.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant