CAC40: de drôles de chiffres US restaurent un trend haussier

le
0

(CercleFinance.com) - (CercleFinance.com) -Un gros coup de chapeau de +2% (vers 14H45) a salué la création de 287.000 emplois aux Etats Unis en juin (contre 175.000 attendus) : les opérateurs ne cherchent pas trop à analyser cette explosion inattendue de nouveaux jobs, surtout après une révision à la baisse (!) des chiffres déjà très faibles du mois de mai (de 38.000 à 11.000).

Les marchés semblaient attendre un prétexte pour grimper -peu importe que ce soit bizarre ou contestable- et Bourse de Paris affiche +1,5% de hausse à 4.180, contre 4.102 peu après l'ouverture et 4.205 vers 14H45 (+100Pts en ligne droite !)... et Francfort bondit de plus de +2% avec un DAX30 euphorique dans le sillage de Deutsche Bank (+4,5%) et Commerzbank (+6,5%).

Mais comment interpréter les chiffres de l'emplois US, en forte hausse (il faudra analyser en détail les créations secteur par secteur) mais assortis d'une hausse du taux de chômage de +0,2% à 4,9%.

Les créations d'emplois ont certes explosé en juin, mais pas les salaires dont la progression atteint péniblement +0,1% (contre +0,2% attendu).

Difficile de dire si des indications sur ces chiffres avaient 'fuité' mais le CAC40 avait déjà repris +1,2% avant leur publication: les gérants se ruent sur les valeurs bancaires alors que les taux longs se retendent avec le 'NFP': les banques pourraient voir leurs marges s'améliorer !

Mais un seul chiffre -et pour le moins singulier- peut-il amener la FED à durcir le ton ?

'Le marché français semble sous-évalué, mais manque d'impulsion pour reconstruire un mouvement haussier solide et durable', regrettaient ce matin les analystes de Barclays Bourse. Les voici rassurés.

Le CAC40 qui abandonnait plus de 3,6% sur la semaine ce matin voit ses pertes se réduire de moitié à -1,8%... mais il lui faudrait combler le 'gap' des 4233 points pour espérer mieux.

Difficile de dire si un seul chiffre -même spectaculaire- peut amener la FED à revoir sa stratégie et faire part de nouvelles 'intentions' : juste avant 14H30, le consensus était qu'elle allait renoncer à relever ses taux d'ici fin 2017.

A l'échelle européenne, c'est le secteur bancaire qui signe maintenant la la plus forte progression sectorielle avec Crédit Agricole +5%, Sté Générale +4,5%, AXA (+4%)et BNP Paribas (+3,6).

Les constructeurs automobiles s'illustrent également avec Peugeot (+4,7%) et Faurecia (+5,3%) puis Renault (+5,6).

Sodexo avance de 1,% après l'annonce d'un chiffre d'affaires en progression de 3,7% à à 15,7 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'exercice 2015-2016.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant