CAC40: dans le rouge avant l'inflation américaine.

le
1

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris cède du terrain en cette séance des quatre sorcières (expiration d'une série d'options et contrats à terme), dans l'attente de chiffres de l'inflation américaine qui paraitront en début d'après-midi.

En milieu de matinée, le CAC40 perd 0,5% à 4.350 points jeudi, comme le DAX de Francfort tandis que le FTSE de Londres cède 0,3%. Jeudi à New York, le Dow Jones a progressé de 1% et le Nasdaq Composite a pris près de 1,5%.

Avant l'indice de confiance des consommateurs du Michigan, les opérateurs devraient être attentifs à l'inflation des Etats-Unis qui devrait avoir ralenti à +0,1% en séquentiel le mois dernier, d'après le consensus.

'L'inflation faible reste le principal argument des 'colombes' du Fed. Une forte accélération des prix pourrait inquiéter certains membres du FOMC et les inciter à monter les taux directeurs', prévient Aurel BGC.

Le bureau d'études rappelle toutefois que l'indice des prix à la production, dévoilé la veille, a montré encore de faibles pressions inflationnistes dans les biens de consommation, laissant penser que 'la banque centrale a encore le temps'.

Sur le plan des valeurs cotées, Total perd 1,4% et pèse ainsi sensiblement sur le CAC40, sur fond de faiblesse des cours de l'or noir : le pétrole brut de type WTI cède ainsi 1,1% à 43,4 dollars le baril.

Société Générale (-1,9%) et BNP Paribas (-1,1%) figurent aussi en queue de classement, dans le sillage de Deutsche Bank après que, selon le WSJ, la justice américaine ait proposé un montant très élevé pour régler les litiges liés à la crise des 'subprimes'.

Natixis progresse de 2,7% et figure en tête du SBF120, à la faveur d'une initiation de suivi à 'surperformance' chez Credit Suisse, avec un objectif de cours de cinq euros, dans une note sur le secteur bancaire français.

Cegedim gagne 1,1% après que le groupe spécialisé dans l'information pour la santé ait revu à la hausse son objectif 2016 de chiffre d'affaires et ajusté à la baisse, comme indiqué en juillet, son objectif d'EBITDA.

Stentys bondit de 4,8%, salué pour une réduction de sa perte nette de 24% à -4,1 millions d'euros et de sa perte opérationnelle de 26% à -4 millions au titre de son premier semestre, grâce à une diminution des charges d'exploitation.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6759969 il y a 7 mois

    ça sert a quoi d'avoir des bourses a Londres, Paris, shanghai, si au final, c'est ce qui se passe aux usa qui dicte l'evolution des cours???? hier le dow jones a progressé, alors que nous, on continue de baisser. pauvre europe.