CAC40: corrige à plat une hausse linéaire sans volume de +5%

le
0

(CercleFinance.com) - La semaine s'achève sans éclat (sur une consolidation de -0,2%), et surtout sans volume puisqu'il ne s'est échangé que 1,7MdsE en l'espace de 8H et 20 minutes de cotations.

Le cumul hebdomadaire de +3,4% laisse songeur puisqu'il ne s'est échangé que 13,4MdsE, tout comme la semaine précédente, puis celle d'avant.

Le CAC40 a engrangé +5% en ligne droite depuis mardi matin, (entre 4.300 et 4.520Pts) mais pas la moindre trace de 'vague d'achat' pour étayer ce rallye.

Wall Street semble plus hésitant après 2 heures de cotations avec un Dow Jones quasi inchangé (+0,17%) et un Nasdaq en hausse de +0,45%.

Le 'S&P' (+0,25%) a imperceptiblement accusé le coup d'un indice de confiance du Michigan ressorti inférieur aux attentes (à 94,7 contre 95,8 en préliminaire).

La publication d'un PIB US révisé à la hausse de +0,5% à +0,8% (comme attendu) avait également laissé les marchés de marbre.

Les importations US sont également révisées à -0,2 contre +0,2% et les exportations auraient moins reculé que prévu à -2 contre -2,6%.

Chez nos voisins, Londres est stable, Francfort grappille +0,1%, tout comme l'Euro-Stoxx50 qui garde le cap malgré -0,3% sur le Mibtel car Madrid gagne +0,4%.

'On tente de préserver les gains accumulés depuis le début de la semaine', commentait ce matin un intervenant, à quelques heures d'une intervention de la présidente de la Fed Janet Yellen, prévue dans la soirée.

'Toute déclaration allant dans le sens d'un prochain resserrement monétaire déclenchera de nouvelles prises de profits', a averti un expert.

Les investisseurs prendront également connaissance tout à l'heure de l'indice de confiance des consommateurs du Michigan au titre du mois écoulé.

En attendant, l'euro cède -0,55% au dollar à 1,1135, tandis que le baril de brut léger américain affiche -0,5% à 49,25$.

Concernant les valeurs, Peugeot et Renault en tête du CAC40 la veille se retrouvent lanterne rouge avec -1% en moyenne.

Maisons du Monde affiche une hausse 6% à 18,1E euros, à comparer avec un prix d'introduction de 17 euros, pour son premier jour de cotation sur Euronext Paris.

SES dévisse en revanche de 10,5% après avoir annoncé son intention d'avoir recours à une augmentation de capital pour financer sa montée à 100% du capital d'O3B Networks, une opération estimée à 710 millions de dollars.

Eutelsat est entrainé dans son sillage et chute de -3%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant