CAC40:avance réduite de moitié au cours de la dernière heure

le
0

(CercleFinance.com) - La dernière heure de cotations a un peu rebattu les cartes, avec une hausse du CAC40 réduite de moitié, à 5.296Pts (soit +0,56% contre +1,1% vers 16H30 (l'indice évoluait alors au contact de la borne supérieure d'un corridor 5.316/5.323).

Même scénario chez nos voisins avec une hausse réduite de +1% à +0,5% pour une clôture à 3.561.

Wall Street avait rouvert en hausse avec un Dow Jones qui grimpait de +0,4 à +0,5%, vers 21.500Pts, mais cette avance s'est réduite à partir de 16H35 pour se limiter à +0,1/+0,15% (le Nasdaq cédant -0,2%).

Le CAC40 a continué d'être soutenu par l'Oréal qui flambe de +3,9%, Vivendi s'effritant au pire de -0,8%.

Les opérateurs se réjouissent également du démantèlement de 2 banques régionales italiennes en difficulté ce weekend, Banca Popolare di Vicenza et Veneto Banca, dont les 'actifs sains' seront repris par Intesa Sanpaolo tandis que l'Etat -c'est à dire le contribuable italien- a accepté d'assumer les coûts liés aux actifs à risques et aux réductions d'effectifs des banques susnommées, soit un montant global pouvant atteindre 17 milliards d'euros (1% du PIB tout de même !).

C'est une première entorse majeure aux nouvelles règles de 'l'union bancaire', ce qui devrait rendre les allemands très dubitatifs sur son efficacité.

L'euphorie initiale des marchés en Europe (dans le sillage de Milan qui gagnait +1,5%) contraste avec les anticipations concernant les prochains chiffres US: 'les indicateurs américains qui ponctueront les séances à venir devraient encore confirmer le scénario d'une économie en phase de ralentissement', tempère-t-on dans les rangs de Saxo Banque.

Prudence confirmée par le recul de -1,1% du chiffre des commandes de biens durables pour le mois de mai aux Etats Unis.

'Personne n'est en mesure de savoir quand surviendra la prochaine récession américaine, mais tout le monde a conscience que plus la Fed augmente les taux, plus on se rapproche de cette inévitable échéance', poursuit le bureau d'études.

Au chapitre des indicateurs, le climat des affaires en Allemagne s'est amélioré ce mois-ci, à en croire l'indice Ifo. Ce dernier est en effet passé de 114,6 en mai à 115,1 en juin, alors même que les économistes l'anticipaient en moyenne en léger repli vers 114,4.

Outre-Atlantique, les opérateurs prendront connaissance de la troisième estimation du PIB au premier trimestre mercredi et l'indice de confiance des consommateurs du Michigan au titre du mois en cours vendredi.

L'euro finitt stable face au dollar à 1,1180 (-0,1%), tandis que le baril de WTI a rebondi sur 42,6$ à New York et affiche ce soir un gain de +1% vers 46,3E.

Enfin, en matière microéconomique, le CAC40 est dominé par L'Oréal et ses +3,8%: le fonds Third Point (dirigé par Dan Loeb) est rentré à hauteur de 1% au capital de Nestlé avec le projet d'inciter le géant helvétique à se séparer d'actifs non stratégiques,.

L'Oréal entraîne dans son sillage Danone (+2,9%) qui faisait l'objet de 'rumeurs' de rachat par Coca-Cola ou Pepsi en fin de semaine dernière),

Accor finit 3ème avec un gain de +2%.

Les bancaires surperforment également la tendance partout en Europe, à l'image de Société Générale (+1,3%)... alors que de nombreuses banques italiennes supportent des niveaux de créances douteuses colossaux (mais si le contribuable italien est appelé à la rescousse, cela signifie que la 'nationalisation des pertes' reste en vigueur malgré la promesse que ce ne serait plus jamais le cas en Europe... parce qu'il est 'impossible de faire autrement' selon le ministre italien des finances).

Au sein du SBF-120, Air-France/KLM bat un nouveau record annuel, avec +4,9%, au delà des 11,75E.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant