CAC40: au contact des 4.500Pts après le discours de J.Yellen

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris demeure en nette hausse ce mardi, au lendemain d'un discours de Janet Yellen à Philadelphie qui donne à penser que la Fed ne procédera pas à un nouveau relèvement de ses taux directeurs à brève échéance.

Peu avant 16h30, le CAC 40 avance de 1,3% à 4.478 points et revient donc au contact des 4.500 points.

'Alors que de nombreux analystes anticipaient une remontée des taux au mois de juin, il ressort du rapport sur l'emploi américain que la Fed pourrait encore passer son tour et reporter la décision au plus tôt en juillet voire à la rentrée', décryptaient ce matin les équipes Barclays Bourse.

Directeur de la recherche économique chez Naxitis AM, Philippe Waechter a dressé le même constat. De son point de vue, la lecture du discours de la présidente de la Fed 'ne permet pas, en effet, d'imaginer une hausse imminente du taux de référence de la Fed. Les taux d'intérêt seront plus élevés dans le futur, mais pas immédiatement'.

XTB France souligne toutefois que Janet Yellen s'est 'comme prévu montrée confiante quant à la capacité de l'économie américaine à encaisser de nouveaux relèvements des taux dans les prochains trimestres'.

Rappelons que l'économie américaine n'a créé que 38.000 postes le mois dernier, contre 160.000 anticipés par les économistes.

Daily FX fait de surcroît état de rumeurs autour d'un nouveau 'quantitative easing' aux Etats-Unis.

Sur le marché des changes, l'euro est stable face au dollar à 1,1356, tandis que le baril de brut léger américain (WTI) avance de 0,8% et repasse au-dessus du seuil des 50 dollars.

Concernant les indicateurs du jour, Eurostat a publié en fin de matinée sa troisième et dernière estimation du PIB de l'eurozone au premier trimestre. Celui-ci a progressé de 0,6%, a indiqué l'office statistique de l'Union européenne (UE), lequel a en outre fait état d'une croissance ce 0,5% dans l'UE28 sur la période.

Conformément aux attentes des économistes, la productivité non-agricole a pour sa part baissé de 0,6% aux Etats-Unis au premier trimestre, l'augmentation du nombre d'heures travaillées ayant été plus importante que la croissance de la production.

Sur le front microéconomique, le titre Natixis grimpe de 3,2% alors que les analystes de Jefferies ont initié leur suivi de la valeur avec une recommandation 'achat'.

A contrario, Vivendi, lanterne rouge de l'indice phare, se replie de 1,2% alors que Barclays Capital a rétrogradé son conseil à 'sous-pondérer'.

On signalera enfin que le regain d'appétit pour le risque fait revenir les investisseurs sur des valeurs qui étaient boudées depuis quelques semaines comme Vallourec (+7,1%, leader du SBF 120) et TF1 (+2,7%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant