CAC40: attentisme et morosité en Europe comme aux USA.

le
0

(CercleFinance.com) - Le CAC40 en a fini sur une petite note de lourdeur après avoir oscillé durant 8 heures entre l'équilibre et -0,4%... avant d'effectuer un retour sur le pivot annuel des 4.444 vers 17H28 puis d'en terminer avec -0,45% au final à 4.450Pts.

'Nous attendons une cassure franche du triangle pour détecter une nouvelle orientation à court terme du CAC', explique un gestionnaire d'actifs de Barclay's.

Entre temps, Wall Street ne parvient pas à repasser durablement dans le vert et les 3 principaux indices US oscillent entre l'équilibre et -0,15 et -0,2% de repli, le 'S&P' (2.130) pouvant s'en aller menacer les 2.120Pt comme redouté en préouverture.

La légère progression de 0,1% de la production industrielle US en septembre ne fait pas oublier les -0,5% du mois d'août.

En revanche, Wall Street a bien digéré la chute inattendue de l'indice 'Empire State' (FED de New-York) de -2 vers -6,8% alors qu'un rebond à +2 était attendu.

Mais Wall Street ne semble pas davantage disposé à s'enthousiasmer pour rien et n'affichait initialement aucune satisfaction de voir Bank of America battre largement le consensus et publier un bénéfice en hausse de +6,6% à 4,45Mds$, soit 41 cents par titre contre 34 Cts anticipé: le titre reste totalement stable à mi-séance.

L'Euro-Stoxx50 de son côté recule de -0,55% dans le sillage de Francfort (-0,75%) tandis que Londres recule de -0,95%... mais Milan a grappillé 0,2%.

D'après le ratio de marché des investisseurs européens calculé par BNP Paribas sur la base des transactions effectuées par ses clients - le sentiment sur les actions européennes est baissier à hauteur de 60%.

L'annonce d'une réduction d'effectifs (pas de licenciements) chez PSA soutient le titre qui gagne +2% et amplifie son avance sur le secteur bancaire avec +0,6% sur BNP-Paribas et Crédit Agricole.

AccorHotels cède 2,2% avant la parution, demain, de son chiffre d'affaires de 3ème trimestre.

Edenred ferme la marche au sein du SBF-120 avec -2,8%.

Parmi les plus fortes hausses, CGG gagne 2,7% dans le sillage de la vente de boîtiers Unite au serbe NIS et du lancement de la plateforme EV2 avec Wood Mackenzie.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant