CAC40: 8h30 de stagnation, lourde chute Milan avec banques.

le
0

(CercleFinance.com) - Le grand sommeil des marchés a été à peine troublé vers 15H par les propos de Mario Draghi devant le Parlement européen et qui plaide pour un plein soutien monétaire prolongé face à des niveaux d'inflation insatisfaisants.

Le CAC40 a alors réduit son repli de moitié, de -0,2% à -0,1% puis -0,08% en clôture (à 5.332).

Ce fut une des séances les moins volatiles du 21ème siècle car à partir de 10H ce matin, 100% des fluctuations du CAC se sont inscrites entre 5.325 et 5.335.

En ce qui concerne l'activité, elle se résume à 1,6MdsE négociés : une activité réduite de moitié, c'est un scénario classique lorsque c'est jour férié aux Etats Unis et au Royaume Uni (Memorial Day).

Sans Wall Street et sans Londres, les autres places boursières sont en mode 'pause', l'Euro-Stoxx50 finit parfaitement stable à 3.579 et il aurait pu finir légèrement positif sans l'impact mécanique des détachements de coupons (même observation pour Paris).

A signaler: un repli de -2% à Milan avec des taux qui se tendent de +5Pts de base, le secteur bancaire étant sous pression alors que des élections législatives anticipées pourraient être organisées en septembre afin de coïncider avec le calendrier législatif allemand.

L'absence d'impact sur l'E-Stoxx50 tient au fait que peu de valeurs italiennes figurent encore dans sa composition.

'Le marché va progressivement reprendre des couleurs à partir de mardi avec la publication d'un indicateur crucial pour la Fed : le PCE core pour le mois d'avril, l'indicateur préféré de la banque centrale américaine pour juger de l'évolution des prix à la consommation', commente-t-on dans les rangs de Saxo Banque. Or, ledit indicateur est sous la cible de 2% depuis près de 5 ans, ce qui selon le bureau d'études signifie que 'la normalisation de politique monétaire de l'autre côté de l'Atlantique ne pourra être que progressive'.

On signalera également le taux de chômage dans l'eurozone en avril et, demain, l'estimation préliminaire de l'inflation allemande pour mai.

Sur le marché des changes, l'euro est resté parfaitement stable face au dollar à 1,1180, alors que le baril de Brent a rebondi de 0,3% à 52,3$. .

Enfin, sur le front des valeurs, Carrefour (+2,2%) domine l'indice phare (loin devant AXA et Sté Générale avec +0,8%) et sur fond de rumeurs persistantes quant à la prise de commande prochaine du distributeur par Alexandre Bompard.

Symétriquement, le titre Groupe Fnac abandonne 2,2%.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant