CAC40: 4 hausse d'affilée, 320Pts gagnés, gain hebdo +4,1%.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+0,85% à 4.274) aligne une 4ème séance de hausse consécutive... mais dans de faibles volumes (3,36MdsE) ce qui est d'autant plus flagrant puisque ce vendredi marquait le début du second semestre (il y a de l'argent à investir).

Le CAC40 affiche un gain de +333Pts depuis son plancher de lundi: il valide une progression de +4,1% sur la semaine, passant de survendu à suracheté, sans passer par la case 'accumulation de volumes à la hausse'.

La journée avait pourtant début de façon indécise, avec une alternance de hausses et de baisses durant plus de 3H... mais a résolument pris la direction du 'Nord' à partir de 12H20, avec une progression de +60Pts en ligne droite en 30 minutes, au sein d'un canal ascendant parfaitement rectiligne et sans le moindre retracement (entre 4.228 et 4.288, un zénith re-testé vers 16H45).

Cette hausse 'sortie de nulle part' n'est reliée à aucune 'actualité' mais elle véhicule cependant le sentiment d'une entame de semestre positive, surtout à la veille d'un weekend de 3 jours à Wall Street (Independance Day célébré lundi).

L'Euro-Stoxx50 (+0,65% à 2.882Pts) est soutenu par un Dow Jones qui vient de s'inscrire quelques instants au-dessus des 18.000 tandis que le 'S&P' se hissait vers 2.107Pts (il revient à moins de 1,5% de son record absolu de juillet 2015).

Pour Wall Street, le 'Brexit' n'a jamais eu lieu, les indices US se retrouvent plus haut qu'au début ou à la mi-juin.

'Les marchés commencent à s'apaiser et la volatilité se réduit', observaient ce matin les analystes de Barclays Bourse.

D'un point de vue statistique, le 1er juillet reste bel et bien la journée la plus fréquemment haussière de l'année, l'entame du second semestre se traduisant par un courant structurellement acheteur.

Du côté des indicateurs, les investisseurs viennent de découvrir sans déplaisir l'indice ISM manufacturier de juin qui progresse de près de +2Pts à 53,2.

ce bon chiffre est en partie compensé par le recul de -0,8% des dépenses de construction pour mai.

Le taux de chômage CVS de l'Eurozone s'est établi à 10,1% en mai, soit une baisse de 0,1 point en rythme séquentiel et, surtout, un taux à son plus bas niveau depuis juillet 2011.

Au Japon, la consommation a encore chuté de -1,1% en juin et l'inflation ressort négative de -0,4%. Enfin, le PMI manufacturier reste en territoire négatif (48,1 contre 47,8) pour le 4ème mois consécutif.

Sur le marché des changes, l'euro gagne environ 0,5% face au dollar à 1,115, tandis que le baril de Brent reste inchangé à 49,6$.

Enfin, concernant les valeurs, Peugeot et Valéo engrangent respectivement +6,7% et 5,1%, soit les 2 meilleures performances de l'indice phare (devant Michelin à +3% et Renault à +4,7%), à la faveur de rachats à bon compte et de bons chiffres mensuels du marché de l'automobile en France.

Au sein du SBF-120, ce sont également 2 équipementiers auto qui dominent le classement avec Faurecia (+6,95%) et Plastic Omnium (+6,4%).

Le titre Edenred grimpe quant à lui de 3,75% et affiche un gain hebdomadaire de 14,5% à l'issue d'une semaine pourtant dominée par le choc qu'a suscité le Brexit, ce qui constitue une excellente performance.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant