CAC 40: vers un début de semaine dans le calme.

le
0

(CercleFinance.com) - Le gros de la saison des résultats désormais passé, la Bourse de Paris devrait connaître un relatif répit cette semaine, même si plusieurs événements mériteront d'être suivis de près.

Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison fin août - recule de quatre petits points à 5125 points, annonçant un début de semaine dans le calme.

Noyé sous le déluge des publications trimestrielles, le marché parisien réussi à s'adjuger un peu plus de 0,2% la semaine passée - preuve que les comptes des sociétés ont globalement convaincu - et validé au passage le scénario d'un support autour de 5100 points.

Le scénario privilégié par les stratèges à l'approche du mois d'août est désormais celui d'allègements au fil de l'eau en attendant le prochain catalyseur.

Bon nombre de gérants pensent que ce sera à la hausse, car depuis juillet 2012, les investisseurs cherchent systématiquement à 'payer tous les creux'.

Malgré la trêve estivale, plusieurs statistiques de premier plan seront publiées cette semaine en zone euro, dont les derniers chiffres de l'inflation et du chômage, ainsi que les indices d'activités PMI, toujours très suivis par les marchés.

Jeudi, Bruxelles dévoilera la première estimation de croissance de la zone euro au deuxième trimestre, attendue autour de +0,7% d'un trimestre à l'autre (+2,2% en base annuelle).

Les résultats des grands groupes bancaires, Société Générale et Natixis, seront également à surveiller de près.

Mais le grand test aura lieu mardi soir, avec la parution des résultats trimestriels d'Apple, dont le rôle de locomotive des marchés américains ne s'est jamais vraiment démenti ces derniers mois.

La firme à la pomme - qui publiera mardi à la clôture de Wall Street ses comptes pour la période avril-juin, troisième trimestre de son exercice décalé - évolue d'ailleurs à quelques encablures de ses niveaux records en Bourse.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant