CAC 40 : une pause après un plus-haut

le
0
CAC 40 : une pause après un plus-haut
CAC 40 : une pause après un plus-haut

(lerevenu.com) - En fin de matinée, l'indice CAC 40 cédait 0,49%, à 4.095,79 points 0,75%, après avoir touché 4.123,89 points, un sommet annuel et niveau record depuis la mi-février 2011. La Bourse de Paris marque une pause dans une séance qui ne sera pas animée par des publications d'indicateurs économiques, tant aux États-Unis qu'en Europe. La baisse de Wall Street, vendredi, une séance notamment pénalisée par une hausse des taux d'emprunt américain à leur plus haut niveau depuis l'été 2011, incite de toutes façons à la prudence.

Michael Hewson, analyste chez CMC Markets, s'attend à «un départ en douceur», pour ce début de semaine, après que Wall Street a connu sa plus forte baisse hebdomadaire depuis de le début de l'année. De son côté, l'indice CAC 40 affichait une huitième semaine de hausse consécutive : «Peu de statistiques sont à l'agenda (...), ce qui signifie que les taux des obligations monopoliseront l'attention, en Europe», souligne Chris Weston, analyste chez IG. La remontée des taux d'emprunt, surtout ceux des États-Unis, est le signe que les investisseurs s'inquiètent de la prochaine réduction des rachats d'actifs de la Réserve fédérale américaine. En résumé, «les principaux indices de la place risquent d'évoluer en dents de scie dans les prochains jours, et ce, tant que la Réserve fédérale n'aura pas levé le voile quant à la modification de son programme de soutien à l'économie», remarquent les analystes chez Saxo Banque.

EADS était stable (+0,02%), en milieu de matinée. Le groupe, membre du consortium Eurofighter, a démenti, dimanche, être écarté de l'appel d'offres concernant l'achat de 60 avions de combat par Séoul, un contrat d'un montant potentiel de 7,3 milliards de dollars, contrairement à certaines rumeurs dans la presse coréenne.

Lafarge (-2,88%) est attaqué en Bourse, pour plusieurs motifs, en particulier en raison des craintes liées la gravité de la situation politique en Egypte. Mais, la dégradation, en fin de semaine, de la note de solvabilité du cimentier n'améliore pas le sentiment des investisseurs. Moody's estime, en effet, que les résultats du premier semestre pèsent sur les ratios de crédit de Lafarge « au-delà de ce qu'elle exige pour une notation Ba1.

Les valeurs bancaires perdaient, en séance, environ 1%, BNP Paribas (-0,94%), Société Générale (-1,16%) et Crédit Agricole -0,88%), après leur bonne tenue de la fin de semaine dernière.

Même les valeurs défensives, moins soumises aux variations du marché, lundi matin, n'offrent que peu de résistance aux prises de bénéfice, comme Danone (-0,59%) et L'Oréal (-0,12%).

Le Revenu, avec AFP

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant