CAC 40: un début d'année très délicat.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris tente de se stabiliser mardi dans les premiers échanges, après son net recul de la veille dû à un regain d'inquiétudes autour de la Chine.

Vers 10h20, l'indice CAC 40 affiche une perte de 0,4% à 4505,3 points, après avoir ouvert en hausse de 1,1%.

Les autres grandes places européennes sont également indécises. Londres gagne 0,3% et Francfort évolue autour de l'équilibre. Du côté des indices paneuropéens, l'Euro STOXX 50 est pratiquement inchangé.

L'euro recule à moins de 1,0790 dollar, tandis que le baril de brut léger américain cède 0,3% à 36,7 dollars.

Les investisseurs tentent de reprendre leurs esprits alors que la Bourse de Paris a signé hier sa pire entame d'année depuis 1987, année de création du CAC.

'C'a été un début d'année délicat sur bon nombre d'aspects, mais il est difficile d'incriminer un élément en particulier, sachant qu'il s'agit plutôt d'une multitude de facteurs ayant entraîné une remontée de l'aversion pour le risque partout dans le monde', souligne-t-on chez FxPro.

'Simplement, le constat est plus évident sur les marchés d'actions, et tout particulièrement en Asie, où les mouvements ont été brusques en Chine, générant un effet de contagion', ajoute le professionnel.

Après son plongeon abyssal de la veille, qui avait entraîné une suspension des cotations, l'indice SSE Composite de Shanghai a fini sur un repli limité de 0,3% ce mardi.

A Paris, les valeurs liées aux télécoms tiennent le haut du pavé alors qu'Orange a confirmé l'existence de discussions avec le groupe Bouygues en vue d'un rapprochement avec Bouygues Télécom.

L'ensemble du secteur est en ébullition ce matin, comme l'illustrent les fortes progressions de SFR-Numericable (+6,1%) et Iliad (+2,8%), en vue d'une opération présentée comme favorable aux opérateurs de l'Hexagone.

Du côté des baisses, Technip (-5,5%) mord une nouvelle fois la poussière alors que les analystes de Bernstein - longtemps supporters de la valeur - ont décidé de ramener leur recommandation à 'performance en ligne'.

Europcar (-0,1%) et Edenred (-1,4%) - tous deux boudés par Morgan Stanley - évoluent également dans la zone rouge au cours des premiers échanges.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant