CAC 40: redémarrage à la hausse avant la décision de la Fed.

le
0

(CercleFinance.com) - Après 4 séances consécutives de (relatif) repli, la Bourse de Paris semble bien partie pour repartir de l'avant.

Peu après 16h, le CAC 40, revenu durablement dans le vert en milieu de matinée, avance en effet de 0,6% à 4.560 points.

'Les investisseurs vont scruter le moindre mot dans le communiqué de la Fed qui sera publié dans la soirée', prévenait ce matin un trader selon lequel 'le risque de voir l'autorité centrale adopter un ton moins conciliant fait que beaucoup d'opérateurs préfèrent rester à l'écart du marché aujourd'hui'.

L'euro engrange environ 0,2% face au dollar à 1,1323, tandis que le baril de brut léger américain (WTI) avance de 2,1% à 45 dollars, ce qui contribue à la bonne tenue de l'indice phare.

Au chapitre des indicateurs macroéconomiques, les promesses de vente immobilières ont progressé en mars aux Etats-Unis pour atteindre un plus haut de quasiment un an. La National Association of Realtors (NAR) a en effet indiqué que son indice avancé - calculé à partir des contrats signés - avait augmenté de 1,4% à 110,5 le mois dernier, contre seulement +0,3% attendu.

Sur le front des valeurs, Capgemini (+4,9%) domine le CAC 40 dans le sillage d'une confirmation de ses objectifs pour l'année en cours d'une croissance du chiffre d'affaires à taux de change constants comprise entre 7,5 et 9,5% et d'une marge opérationnelle dans une fourchette comprise entre 11,1 et 11,3%. Le chiffre d'affaires consolidé de l'ESN est de surcroît ressorti à près de 3,1 milliards d'euros à l'issue des 3 premiers mois de 2016, en hausse de 11,8% en données publiées par rapport au même trimestre de l'année 2015.

Valeo (+4,3%) lui emboîte le pas au lendemain de l'annonce d'une progression de 10% du chiffre d'affaires à périmètre et taux de change constants au premier trimestre à 3,92 milliards d'euros. Les objectifs annuels, à savoir une augmentation du chiffre d'affaires supérieure à celle du marché dans les principales régions de production, y compris en Chine, ainsi qu'une légère hausse de sa marge opérationnelle, ont par ailleurs été maintenus eux aussi.

Ex-lanterne rouge de l'indice, Peugeot cède pour sa part 0,7%, sanctionné en Bourse en raison d'un retrait de 4,9% de son chiffre d'affaires en rythme annuel à près de 13 milliards d'euros.

Sur le SBF 120, STMicroelectronics (+9%), Teleperformance (+8,1%) et Ingenico (+7,3%) sont entourés après des résultats probants. A contrario, Bic décroche de 6,6% dans le sillage d'un recul de 33,9% du bénéfice net part du groupe au premier trimestre à 51 millions d'euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant