CAC 40: lourdeur des échanges après la Fed et Airbus.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a ouvert en baisse jeudi matin au lendemain du statu quo de la Réserve fédérale américaine, interprété diversement par les analystes.

Vers 10h15, l'indice CAC 40 recule de 1,2% à 4502,3 dans un volume relativement soutenu de 650 millions d'euros.

Les autres grandes places européennes cèdent également du terrain, Londres et Francfort perdant respectivement de 1% et 0,8%. Du côté des indices paneuropéens, l'Euro STOXX 50 lâche 1,2%.

'Il n'y a pas eu de surprises dans le communiqué de la Fed, dans la mesure où la banque centrale va poursuivre sa pause pendant quelques mois encore avec un rythme de normalisation des taux qui sera particulièrement lent', commente ce matin Rick Rieder, le directeur des investissements fondamentaux obligataires chez BlackRock.

Si certains analystes saluent le discours 'confiant' de la Réserve fédérale, d'autres estiment que l'institution risque de se retrouver 'paralysée' alors que l'économique américaine amorce une phase de ralentissement.

L'estimation avancée du PIB américain de premier trimestre, qui sera dévoilée à 14h30, devrait d'ailleurs confirmer cette perte de vitesse.

Autre motif d'inquiétude, la Banque du Japon n'a annoncé aucune mesure forte à l'issue de sa réunion qui s'est tenue jeudi, 'une déception qui pèse sur le moral des investisseurs' d'après un trader.

Du côté des valeurs, Ipsos enregistre la hausse la plus forte du SBF 120 avec un gain de 12,2% à 42,30 euros après avoir enregistré au premier trimestre sa meilleure croissance depuis 2011.

En revanche, Airbus Group recule de plus de 6% après avoir fait état d'une activité relativement terne au premier trimestre et mis en garde contre une montée des coûts de l'A400M.

STMicroelectronics cède également du terrain après sa flambée de la veille, les investisseurs rappelant les 'difficultés structurelles' auxquelles est confronté le fabricant de semi-conducteurs.

A noter que l'euro avance timidement face au billet vert, au-delà de 1,1340 dollar, tandis que le baril de brut léger américain consolide de 0,1% à 45,3 dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant