CAC 40: les valeurs pétrolières sous pression après Doha.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a ouvert en territoire négatif lundi matin, essentiellement sous le coup de la chute des valeurs pétrolières et des titres liés aux matières premières.

Vers 10h30, l'indice CAC 40 recule de 0,9% à 4463,1 points dans un volume peu étoffé de 490 millions d'euros.

Ailleurs en Europe, Londres et Francfort cèdent 0,5% en moyenne. L'indice paneuropéen Euro STOXX 50 recule de 0,7%.

Les tensions entre l'Iran et l'Arabie Saoudite ont bloqué toute possibilité d'accord sur un gel de la production dimanche à Doha, ce qui pèse logiquement sur les cours du brut.

Sur le marché pétrolier, le baril de brut léger américain abandonne actuellement 4,4% à 38,6 dollars.

'Les cours du pétrole vont rester sous pression avec un objectif sous les 35 dollar le baril', indique Alexandre Andlauer, le spécialiste du pétrole chez AlphaValue.

La bonne résistance de l'or noir est due à l'impact de la grève des ouvriers du pétrole au Koweït, qui devrait prochainement être résolue d'après les analystes.

A Paris, les valeurs pétrolières et parapétrolières accusent les replis les plus notables de ce début de séance, à l'instar de Maurel & Prom (-3,5%), Vallourec (-3%) ou CGG (-2,7%).

Edenred (+2,3%) signe la meilleure performance de l'indice SBF 120 en perspective de changements politiques au Brésil, où le groupe génère près de 45% de son résultat opérationnel.

Air France-KLM (+2,3%) est également bien orienté alors que l'ex-patron de GDF Suez Jean-François Cirelli et Jean-Marc Janaillac, le numéro un de Transdev, seraient les favoris pour remplacer Alexandre de Juniac d'après Les Echos.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant