CAC 40 : les plus fortes hausses du semestre

le
0
CAC 40 : les plus fortes hausses du semestre
CAC 40 : les plus fortes hausses du semestre

(lerevenu.com) - Dans le classement des meilleures performances boursières des valeurs de l'indice CAC 40, au premier semestre, EADS arrive largement en tête, avec un gain de près de 40%. Le changement de gouvernance majeur du constructeur aéronautique européen, avec la sortie des actionnaires privés historiques et la moindre emprise des États européens au capital, a ravi le marché, déjà réjoui par un carnet de commandes pléthorique. 

Dans le peloton de tête, d'autres valeurs du CAC 40 affichent des performances semestrielles remarquables : STMicroelectronics (+28,9%), EDF (+27,6%), Renault (+27,1%) et Safran (+23,1%). Mais, très exactement la moitié de l'indice (20 valeurs) a conclu un semestre aux larges fluctuations avec une performance négative de leur titre. Le bonnet d'âne, pour le semestre, revient à une valeur cyclique par excellence, Arcelormittal, en recul de 33,7%, entre le 2 janvier et le 28 juin dernier.

Dans son enquête de couverture consacrée au CAC 40, Le Revenu est aussi remonté plus loin dans le temps, au 30 juin 2007, c'est-à-dire le début de la grande crise financière des crédits «subprime», aux États-Unis. Dans les dix plus fortes variations de l'indice phare d'Euronext Paris depuis cette date, une valeur arrive très largement en tête, Gemalto, le titre du grand spécialiste de la sécurité numérique, avec une plus-value de 308% en six ans. La valeur ne figurait d'ailleurs pas dans le CAC 40 à cette date. Au deuxième rang de ce tableau d'honneur des six dernières années, l'équipementier aéronautique Safran, autre recrue récente (2011) de l'indice, affiche une plus-value de 114%.  À l'inverse, cinq grandes valeurs du CAC 40 n'ont pas rendu très heureux leurs actionnaires depuis la mi-2007 : Crédit Agricole (-76%), Société Générale (?77%), EDF (?78%), Arcelormittal (?81%) et Veolia (?85%). 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant