CAC 40: les investisseurs relativisent l'onde de choc Trump.

le
0

(CercleFinance.com) - Après une ouverture en net reli (-2,9%), la Bourse de Paris n'affiche plus que des pertes réduites mercredi en cours de matinée, les investisseurs voulant relativiser le choc lié à l'élection surprise de Donald Trump.

Vers 11h00, l'indice CAC 40 se replie d'à peine 0,7% à 4444,8 points dans un volume particulièrement soutenu de 1,7 milliard d'euros.

'Le mouvement de rebond s'amorce clairement et on n'a pas constaté de mouvement massif de fuite vers la qualité', commente Nuno Teixeira, chez Natixis AM.

Certains marchés d'Asie avaient pourtant lourdement accusé le coup dans la nuit, la Bourse de Tokyo ayant cédé plus de 5%.

'Le populisme est au pouvoir. Tout le problème maintenant est de savoir ce que cela va donner en pratique', commente Eric Lonergan, gérant de fonds au sein de l'équipe Multi-Asset de M&G.

'La réaction immédiate du marché ne constitue pas une surprise. Les actifs risqués sont en baisse et les valeurs refuge remontent, tandis que le dollar chute', souligne le professionnel.

Les investisseurs se portent effectivement sur des valeurs sûres comme l'or, qui progresse actuellement de 1,7% à 1296,5 dollars l'once.

'Mais comme pour le Brexit, ne va-t-on pas assister à un retournement des prix des actifs dans les mois qui viennent?', s'interroge Eric Lonergan.

Sur le front des valeurs parisiennes, Alstom grimpe de 6,7% après avoir dévoilé un résultat d'exploitation ajusté en croissance de 20% à 200 millions pour son premier semestre 2016-2017.

Vallourec grimpe de 3,3% après avoir confirmé ses objectifs pour 2016 dans le sillage de résultats à neuf mois marqués par un chiffre d'affaires en baisse de 27%.

Sanofi prend 3,1%, devant Genfit (+1,8%) et Innate Pharma (+1,8%), sachant que l'élection d'Hillary Clinton aurait été mal accueillie par le secteur pharmaceutique.

Du côté des baisses, Airbus cède 1,8%, pénalisé par la remontée de l'euro face au dollar tandis qu'Air France-KLM lâche 3,6% après l'annonce d'un trafic décevant (+0,2%) en octobre.

Euronext perd 4,7% dans le sillage de résultats de 3ème trimestre en net repli, sur fond de perturbations liées aux conséquences du Brexit sur les marchés financiers.

Mais la chute la plus spectaculaire de la matinée revient à Teleperformance, qui cède 7,4% en raison de sa forte présence aux Etats-Unis où le protectionnisme devrait a priori s'accroître avec l'élection de Donald Trump.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant