CAC 40: le seuil des 4300 points difficilement préservé.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris poursuit sa consolidation mercredi matin et revient au contact des 4300 points au lendemain d'une chute inquiétante de marchés visiblement gagnés par de nouvelles inquiétudes sur la conjoncture économique.

Peu avant 11h00, l'indice CAC 40, qui a ouvert en baisse de 0,4% après une chute de plus de 1,8% mardi, perd 0,6% à 4303,4 points après avoir enfoncé à plusieurs reprises le seuil des 4300 points.

D'après les analystes techniques, l'indice pourrait se diriger vers la zone des 4235/4240 points, correspondant à un retracement de 50% de la hausse qui s'était matérialisée depuis le 27 juin.

Les autres places européennes continuent elles aussi de baisser. Si Londres ne cède que 0,1%, aidée par les bons résultats de HSBC, Francfort plie de 0,4%.

L'indice paneuropéen Euro STOXX 50 lâche lui 0,3%.

Dans une note diffusée dans la matinée, les gérants de Swiss Life Asset Managers mettent en garde contre 'de grandes incertitudes tant sur le front politique qu'économique'.

'Ces risques, conjugués à cet excès d'euphorie, nous conduisent à maintenir notre appel à la prudence à l'égard des placements en actions', avertit le gestionnaire d'actifs.

Preuve de la vigilance des investisseurs, le baril de pétrole brut léger américain poursuit sa chute sous les 40 dollars en abandonnant 0,1% à 39,6 dollars.

Les variations à la hausse sont relativement limitées.

Plus forte progression du CAC, Société Générale s'adjuge près de 4% dans le sillage de résultats trimestriels en hausse, aidés par la maîtrise du coût du risque et les bonnes performances de la banque de détail, mais surtout par la plus-value enregistrée sur la cession de Visa Europe.

Crédit Agricole progresse également (+2,5%), là encore sous l'impulsion de résultats trimestriels en hausse largement soutenus par la plus-value extraite de la cession des titres Visa Europe.

Les poids-lourds de l'automobile et de l'aéronautique pèsent néanmoins sur la tendance dans un contexte d'incertitudes sur l'environnement économique mondial. Peugeot cède 2,9%, Renault 2,4% et Airbus 1,7%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant