CAC 40: la vigueur de l'euro pèse sur la tendance.

le
1

(CercleFinance.com) - Après son timide rebond de la veille (+0,3%), la Bourse de Paris repart à la baisse mardi matin, pénalisée par le renforcement confirmé de l'euro face au dollar.

Vers 10h10, l'indice CAC 40 recule de 1,2% à 4387,5 points dans un volume de près de 490 millions d'euros.

Ailleurs en Europe, Londres lâche 0,6% et Francfort se replie de 1,6%. L'indice paneuropéen Euro STOXX 50 cède pour sa part 1,4%.

'La parité euro/dollar est le sujet du moment', rappellent les équipes de Barclays Bourse.

'Le seuil des 1,15 a été franchi et, graphiquement, la zone des 1,17 est d'actualité', estime le gestionnaire parisien.

Sur le marché des changes, l'euro cote actuellement autour de 1,1605 face au billet vert.

Une hausse de l'euro pénalise les valeurs européennes en renchérissant le prix des exportations des sociétés les plus tournées vers l'international, en particulier les entreprises allemandes.

Du côté des valeurs cotées à Paris, Sopra Steria grimpe de 9% après avoir fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel au-dessus des attentes (913,2 millions d'euros contre un consensus de 898 millions), notamment à la faveur d'une bonne performance organique en France.

BNP Paribas progresse de 2,1% après une bonne publication de premier trimestre, la maîtrise des coûts de la banque ayant permis de compenser la baisse de ses revenus.

Au contraire, CGG perd du terrain (-2,6%) après un chiffre d'affaires de 1er trimestre largement inférieur aux attentes (313 millions de dollars contre 413 millions attendus).

LafargeHolcim recule de 3,2% alors que les analystes de Bernstein manifestent des inquiétudes concernant les performances de ses filiales en Inde, le premier marché mondial du groupe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7188146 il y a 12 mois

    toujours à la peine pour les commentaires, ces braves chinois sont de retour pour faciliter la baisse curieusement vous ne parlez pas des 365Millions passés en perte et profits pour cause des dérivés à la BNP