Cabinets ministériels : un député PS dénonce des «rémunérations choquantes»

le
5
Cabinets ministériels : un député PS dénonce des «rémunérations choquantes»
Cabinets ministériels : un député PS dénonce des «rémunérations choquantes»

 Le député PS René Dosière a jugé jeudi «choquantes» les rémunérations dans les cabinets ministériels du gouvernement Valls, au vu de données figurant dans les annexes du projet de budget 2015.  Ce parlementaire spécialiste des dépenses de l'État pointe la hausse des rémunérations des équipes ministérielles (directeur de cabinet, chef de cabinet, conseillers techniques,etc) et non des ministres eux-mêmes.

Son constat est sans appel. «Par rapport au gouvernement Ayrault (2013), les rémunérations dans le gouvernement Valls (2014) sont en forte augmentation: +7,1% à 8.201 euros pour la rémunération brute moyenne d'un agent et +4,3% à 2.235 euros pour les indemnités de sujétion» (primes, ndlr), a noté cet élu de l'Aisne sur son blog.

«Les cinq rémunérations les plus élevées se trouvent au ministère de la culture (13 744 euros), au ministère de l'intérieur (12 987 euros), au ministère de la décentralisation (12 680 euros), au ministère du redressement productif (12 369 euros) et au secrétariat d'Etat à l'enseignement supérieur (12 222 euros)», écrit l'élu. En queue de classement : la Francophonie. Les rémunérations n'y sont «que» de 6592 euros.

Un demi-satisfecit à Matignon

Il a décerné un demi-satisfecit à Matignon, pointant «une diminution (-1,3% comparé à 2013)» du total des rémunérations pour les membres de cabinet du Premier ministre Manuel Valls tout en reconnaissant un niveau «plus élevé (13.134 euros mensuels)», primes comprises, de la rémunération moyenne. D'août 2013 à août 2014, le nombre de membres du cabinet du Premier ministre a baissé de 12 pour atteindre 55 personnes, au vu de l'annexe au projet de loi de Finances.

Les données budgétaires montrent notamment une augmentation de la dotation annuelle du cabinet du Premier ministre pour les primes appelées indemnités de sujétion particulières, passée à 6,1 millions d'euros, contre 5,85 millions en 2013 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le vendredi 31 oct 2014 à 10:07

    Etonnant...La hausse de leurs salaires est basé sur l'inflation ? On ne doit pas être dans le même pays alors...Ils provisionnent pour leur éviction dans 2 ans...

  • M8252219 le jeudi 30 oct 2014 à 23:15

    C'est payer bien cher des conseils qui ne valent rien vue la politique menée et ses résultats

  • cyrilgau le jeudi 30 oct 2014 à 21:41

    c'est vraiment honteux!!!

  • M7361806 le jeudi 30 oct 2014 à 21:09

    IL doit parler de la retraite scandaleuse des parlementaires et fonctionnaires !

  • manx750 le jeudi 30 oct 2014 à 20:05

    13 000 euros par mois pour les conseillers de Hollande ou Valls ? C'est une plaisanterie ? avec leurs conseils foireux, ils ne méritent pas le Smic ! On comprend mieux la morgue d'Aquilino Morelle à l'égard du peuple !