Cabines UV : la loi va être durcie

le
0
Entre 566 et 2288 décès seront attribuables aux ultraviolets artificiels en France dans les 30 ans qui viennent. Un constat qui a conduit le gouvernement à promettre un durcissement des règles sur le sujet.

Voilà des années que les dermatologues alertent le grand public sur le risque sanitaire lié au bronzage artificiel. Une étude publiée mercredi 23 mai dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire leur apporte un argument chiffré, en évaluant le nombre de morts spécifiquement attribuables aux cabines à rayons ultraviolets en France. «Entre 566 et 2288 décès peuvent être attendus dans les trente prochaines années, si les expositions des Français aux cabines de bronzage ne changent pas», conclut l'équipe de chercheurs à l'origine de ce travail original, mené pour l'Institut de veille sanitaire. Soit autant que les décès imputés au Médiator, qui a été retiré du marché.

La ministre de la santé Marisol Touraine a réagi à cette étude, en annonçant mercredi qu'elle préparait un décret qui allait «durcir très considérablement les règles» sur les cabines de bronzage artificiel. Le projet de texte vise à «mieux protéger les utilisateurs en encadrant plu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant