« Ça va donner deux super matchs »

le
0
« Ça va donner deux super matchs »
« Ça va donner deux super matchs »

Olivier Giroud a regardé le tirage au sort de la phase de poules de la Ligue des champions tranquillement, chez lui, dans sa maison du nord de Londres. L'attaquant d'Arsenal a l'habitude désormais de tomber sur des clubs français et ne cache pas son excitation d'affronter le PSG.

 

Affronter le PSG en phase de poules, est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

OLIVIER GIROUD. C'est une nouvelle intéressante ! Même sans Zlatan Ibrahimovic, Paris reste un gros client. Ils ont beaucoup de très grands joueurs, dont certains, comme Di Maria, ont déjà remporté cette Ligue des champions. Ils ont beaucoup de talent et beaucoup d'expérience, comme nous d'ailleurs, et ça va donner deux super matchs. D'ailleurs, se rendre au Parc des Princes pour le premier match de la compétition le 13 septembre nous fera entrer tout de suite dans le vif du sujet, ce qui est une bonne chose. J'ai hâte de rencontrer le PSG.

 

Le PSG est entré dans une nouvelle ère avec les départs d'Ibrahimovic et de Laurent Blanc...

Tout à fait. C'est un nouveau chapitre de l'histoire du club qui s'ouvre. Le style de jeu sans Zlatan Ibrahimovic sera forcément différent car le ballon passait beaucoup par lui et la philosophie de jeu d'Unai Emery est de toute façon également différente de celle de Laurent Blanc. Mais cela ne veut pas dire que le PSG est moins fort que l'an dernier, au contraire. Ils ont fait un recrutement très intelligent avec des joueurs qui conviennent parfaitement à ce qu'Emery veut mettre en place.

 

Les deux rencontres contre Paris détermineront-elles la première place du groupe ?

Il ne faut surtout pas sous-estimer Bâle et Ludogorets. Ce seront aussi deux matchs à l'extérieur compliqués pour nous comme pour Paris, même si cela paraît être un tirage correct. Mais c'est vrai que ces deux gros matchs entre nous et le PSG seront déterminants.

 

Vous avez l'habitude d'affronter des clubs de Ligue 1 en Ligue des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant