«Ça fait des semaines qu'on attendait ce moment !»

le
0
TÉMOIGNAGE - Au lendemain de l'opération «Sirène» menée par les rebelles, les insurgés ont été acclamés par une foule en liesse, avec de la musique.

«Je me sens comme un cadavre qui serait en train de ressusciter! La dictature de Kadhafi, c'est fini. Fini!» Au bout du fil, Rima el-Bousseri est un véritable moulin à parole. La voix cassée par un trop plein de nuits blanches, cette jeune Tripolitaine de 35 ans veut témoigner, raconter, souffler! «Mon Dieu, c'est la première fois que j'ose m'exprimer librement au téléphone! C'est la première fois que je dis la vérité!», s'exclame-t-elle, entre deux sanglots, encore toute étonnée par ses propres paroles.

Samedi, lorsqu'à l'heure de l'iftar, la rupture du jeûne pendant le ramadan, l'appel au soulèvement final s'est mis à retentir dans les mosquées, cette fervente opposante à Kadhafi est restée cloîtrée chez elle, les yeux rivés sur al-Jezira, la CNN du monde arabe, en priant pour un changement. Sans trop y croire. «Ça fait des semaines qu'on attendait ce moment-là. Des semaines qu'on retenait notre respiration entre les frappes de l'Otan, les menaces de Kadha

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant