Ça bouge dans les assemblées générales d'actionnaires !

le
0
DR
DR
Tout se passe comme si la mise en ?uvre du fameux say on pay, à savoir le vote, pour l'instant seulement consultatif, des actionnaires sur le montant de rémunération des dirigeants des sociétés avait désamorcé une bonne partie de cet épineux dossier : «Les votes sont très favorables, alors que les sujets de rémunération étaient jusqu'ici plutôt un point d'achoppement et un lien direct entre actionnaires et conseil d'administration, sans l'intermédiaire du management», constate Bénédicte Hautefort, associée chez Euro RSCG, dans son bilan provisoire des assemblées générales 2014. L'analyse des résolutions faite par l'agence de publicité porte sur cinquante assemblées des sociétés de l'indice SBF 120 : «Les scores d'approbation [des rémunérations] sont très élevés, proches de 88%», fait valoir Bénédicte Hautefort dans «L'hebdo des AG» paru cette semaine. L'associée justifie cette contradiction par le fait que l'information sur les rémunérations existait déjà, lors des précédentes AG : «Les actionnaires n'ont rien appris de neuf.»  Le désamorçage tient plutôt, selon Euro RSCG, au rôle joué désormais par les comités de rémunération dont se sont dotés les conseils d'administration. Grâce au say on pay, certains gestionnaires se réjouissent d'avoir «un dialogue direct» avec les conseils d'administration, en plus de leurs échanges avec le management.» Reste que, selon Bénédicte Hautefort,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant