C1 - Lyon / Maxime Gonalons : « Il ne faut pas être alarmiste »

le
0
C1 - Lyon / Maxime Gonalons : « Il ne faut pas être alarmiste »
C1 - Lyon / Maxime Gonalons : « Il ne faut pas être alarmiste »

Expulsé le week-end dernier contre Bordeaux, Maxime Gonalons, le milieu de terrain récupérateur et capitaine de l’OL, se confie avant l’affiche de mercredi soir contre le Dinamo Zagreb (1ere journée de la phase de poules de la Ligue des Champions). Après deux défaites de rang en championnat, les Gones sont attendus au tournant.

Maxime Gonalons, comment abordez-vous cette première sortie au Parc OL en Ligue des Champions ? C’est un énorme événement. On aura une grosse envie de bien faire. Par rapport à la saison passée, on connaît la nécessité de bien débuter la phase de poules. Quand on voit l’ambiance au Parc OL, ça donne beaucoup d’envie. Il va y avoir une sensation particulière quand on va rentrer sur le terrain. A nous d’emmener le public avec nous pendant la rencontre. Les supporters ont toujours été derrière nous. Comment préparez-vous cette rencontre ? Cette compétition demande beaucoup au niveau physique, athlétique et mental. La meilleure réponse, c’est de se battre tous ensemble, de chercher un résultat avec la manière. Après deux défaites de rang en championnat, le groupe est-il marqué ? On a vécu de telles périodes par le passé. Il ne faut pas être alarmiste. Il faut positiver. Jouer cette compétition, c’est extraordinaire. Il faut avoir une motivation au-dessus de la moyenne. Là, il ne faut pas tout noircir. L’expérience de la saison passée doit nous servir. A l’époque, on avait manqué de vécu. Maintenant, les joueurs connaissent cette compétition. On doit montrer que nous sommes capables de faire des grandes choses.

Gonalons : « On a travaillé plusieurs systèmes de jeu »

Que vous inspire cette équipe du Dinamo Zagreb ? Ce n’est pas un championnat que l’on a l’habitude de voir à la télévision. Mais si le Dinamo en est là, ce n’est certainement pas par hasard. C’est une équipe qui a l’habitude de jouer la Ligue des Champions. Ça ne sera pas un match facile. Ce n’est jamais bon de débuter par un mauvais résultat. Après, c’est difficile de rattraper le temps perdu. Allez-vous changer de système de jeu contre les Croates ? On a plusieurs options par rapport aux forces vives du moment. On a travaillé plusieurs systèmes de jeu mais c'est dans l'animation qu’il faudra être présent. Le staff essaie de trouver la meilleure solution, la meilleure équipe possible. Beaucoup de jeunes ne connaissent pas cette compétition et nous, les anciens, on va tâcher de montrer la voie et de remplir la mission que l'on s’est fixée, c’est à dire les trois points. Le week-end dernier, vous avez été expulsé pour un vilain geste sur le Bordelais Malcom… J’ai revu les images. Ça m’a fait un petit peu peur. C’était impressionnant. Le plus important pour moi, c’est que le joueur s’en sorte sans blessure grave. J’ai juste voulu protéger le ballon. Mais malheureusement, on connait la suite.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant