C1 - Lyon : L'OL est sur un fil, mais il ne le montre pas

le
0
C1 - Lyon : L'OL est sur un fil, mais il ne le montre pas
C1 - Lyon : L'OL est sur un fil, mais il ne le montre pas

L’OL joue une grande partie de son avenir européen contre la Juventus ce mercredi soir à Turin. Mais les Lyonnais se montrent optimistes à l’approche d’une rencontre d’exception. Avec la conviction qu’il y a un coup à jouer.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL A TURIN Une défaite et ce serait la porte. A moins d’un miracle et que le FC Séville ne batte pas le Dinamo Zagreb à domicile dans le même temps. Avec déjà deux défaites à son actif, l’OL n’a plus le droit à l’erreur dans cette Ligue des Champions avant d’affronter la Juventus Turin mercredi en Italie (20h45). Le scénario était dans tous les esprits lyonnais au moment de décoller pour Turin mardi à 11h00. Moins d’une heure plus tard, les hommes de Jean-Michel Aulas ont aperçu le Juventus Stadium, forteresse quasi imprenable de la Vieille Dame. Dans le brouillard piémontais, les Lyonnais devront y voir clair pour créer un exploit retentissant qui pourrait lancer une dynamique tant recherchée cette saison.

Gonalons : « On est un peu mieux »

La victoire à Toulouse samedi dernier (1-2) a, en tout cas, fait du bien dans les têtes. Même si tous les problèmes ne sont pas réglés. « On était dans la difficulté. Le match a été dur dans l’impact et on en est sortis gagnant donc on est un peu mieux », s’est réjoui Maxime Gonalons mardi, sourire en coin dans la grande salle de conférence du Juventus Stadium. Mais c’est surtout le match aller qui a donné confiance aux joueurs de Bruno Genesio et qui les remplit d’espoir pour la rencontre à venir. « On a montré de bonnes choses, même si le résultat n’a pas été à la hauteur de ce qu’on espérait. C’est une équipe redoutable qui connait très bien la Ligue des Champions. Mais on sera présents et on va faire en sorte de les mettre en difficulté », a poursuivi le capitaine de l’OL. Les Gones ne veulent surtout plus nourrir de regrets.

Lacazette et Fekir ont une revanche à prendre

Le match aller a laissé des traces, surtout chez Alexandre Lacazette, coupable d’avoir manqué un penalty qui aurait pu changer le cours du match. Mais les Lyonnais avaient bousculé la Juve. C’est pourquoi les discours ont été résolument optimistes ce mardi soir. « Bien sûr qu’il y a moyen de faire quelque chose, sinon on ne viendrait pas ici. Mais on s’attend à une partie très difficile. Il faut avoir un maximum d’efficacité offensive », a analysé Genesio. Car au match aller, Buffon, qui fêtera son 100e match européen ce mercredi, avait dégouté Lacazette, Fekir et consorts. Les espoirs lyonnais reposeront en partie  sur les deux compères, décevants à l’aller. Ils auront l’occasion de montrer toute l’étendue de leur talent dans un choc attendu en Italie. La Juventus vient de battre son grand rival en Serie A, Naples (2-1), et compte bien valider sa qualification pour les huitièmes de finale au coup de sifflet final. Au contraire, l’OL veut survivre dans cette Ligue de Champions et s’offrir le scalp d’un grand d’Europe. Ce qui ne lui est plus arrivé depuis l’élimination du Real Madrid en 2010. A voir aussi : >>> L'actualité de la Ligue des Champions >>> L'actualité de l'OL 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant