C1 - FC Bâle / Seydou Doumbia : « Le retour de bâton est fatal »

le
0
C1 - FC Bâle / Seydou Doumbia : « Le retour de bâton est fatal »
C1 - FC Bâle / Seydou Doumbia : « Le retour de bâton est fatal »

« Très déçu » d’être reparti bredouille de Paris après la défaite du FC Bâle contre le PSG mercredi (3-0), Seydou Doumbia a profité de son passage en zone mixte pour commenter le tirage au sort de la CAN 2017. Même s’il ne se sent pas réellement impliqué dans le projet de la Côte d’Ivoire.

Seydou Doumbia, avez-vous des regrets après la défaite sévère du FC Bâle contre le PSG mercredi en Ligue des Champions (3-0) ?
Effectivement, on est très déçus, parce que je crois qu’on aurait pu faire beaucoup mieux. Mais comme toujours, quand tu ne marques pas, le retour de bâton est fatal. Ça nous a coûté cher. On a manqué de chance en première période, on l’a payé cash après. Quand on a encaissé le premier but, il y a eu un peu de relâchement.
Qu’avez-vous pensé de votre prestation personnelle ?
(Sourire) Je dirais bien, mais je ne suis pas le coach. J’ai donné tout ce que j’avais. Si je devais me donner une note ? Je ne sais pas. J’ai fait de mon mieux.

Doumbia : « La CAN ? Si ça n’arrive pas, dommage ! »

Le tirage au sort de la CAN 2017 est tombé ce mercredi, avec un groupe avec le Maroc, le Togo et la RD Congo pour la Côte d’Ivoire. Qu’est-ce que cela vous inspire ?
Il faut dire qu’il n’y a plus de petites équipes aujourd’hui. J’espère que… Je ne sais pas si je dois dire « ils » ou « nous » (rires). J’espère qu’on va bien préparer la compétition pour rentrer dedans comme il faut et ramener si possible un deuxième trophée en Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire est attendue parce qu’elle tenante du titre. Mais il faut rester concentrés et bien démarrer.
Comment avez-vous vécu votre absence lors des dernières rassemblements des Eléphants ?
(Il fait la moue) Rien du tout. Je ne veux pas faire de commentaires là-dessus, c’est le choix du sélectionneur.
Croyez-vous encore pouvoir disputer la CAN ?
Je suis déjà champion d’Afrique. Que j’y sois ou pas… Ça fait toujours plaisir de représenter son pays, c’est un rêve de gamin. Mais si ça n’arrive pas, dommage !
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant