C1 africaine : Sétif et Mazembe en première ligne

le
0
C1 africaine : Sétif et Mazembe en première ligne
C1 africaine : Sétif et Mazembe en première ligne

La phase de poules de la Ligue des champions africaine 2015 débute vendredi. 2 favoris évidents (l'ES Sétif et le TP Mazembe) se dégagent parmi les 8 survivants, mais du fait de l'absence de plusieurs habitués à ce stade de la compétition, il n'est pas impossible de voir un outsider tirer son épingle du jeu. Présentation d'un plateau pour le moins curieux.

Algérie, l'envahissement

Trois clubs d'un même pays en phase de poules, cela n'était jamais arrivé depuis l'avènement de la nouvelle formule de la compétition, en 1997. La Tunisie et l'Égypte en ont rêvé, le pays du raï l'a fait. Un paradoxe au regard de la rareté des performances du football de club DZ au niveau africain ces dernières années. Si on excepte le sacre continental de l'ES Sétif l'année dernière, l'Algérie totalise une seule apparition dans le dernier carré de l'épreuve reine au cours de la décennie écoulée (JS Kabylie en 2010). Ironie du sort, le MC El Eulma, meilleure attaque du championnat, mais relégué en 2e division, l'USM Alger, qui a réussi l'exploit de jouer le titre, puis le maintien sur une même saison, et le tenant du titre sétifien sont placés dans la même poule.

Venant de nulle part comme dans une chanson de Barbara, l'Aigle Noir a surgi en octobre 2014 pour remporter la Ligue des champions. Après une sortie de route - en Coupe du monde des clubs - et un début d'année 2015 bien géré, revoilà la bande de Khaireddine Madoui dans le top 8 africain. Le huitième de finale remporté face au Raja Casablanca (2-2 à l'aller et au retour, qualification 4-1 aux tirs au but) illustre une équipe au déséquilibre assumé : une attaque de feu, et une défense en carton. Avec des milieux offensifs talentueux (Belameiri, Djahnit), deux bons finisseurs (Benyettou et Ziaya), la vision d'un Zerara qui porte le jeu vers l'avant comme personne, Sétif est programmé pour marquer 2 buts à tout le monde. Si elle apprend à moins encaisser, l'ESS refera mal une nouvelle fois. Tous les cadres de la défense ont quitté le club après l'obtention du titre de champion, et deux binationaux (Hachi, ex-Grenoble et Chenine de Colomiers) ont été recrutés.

L'USM Alger a survécu à la tempête - 8 matchs sans victoire - qui a emporté le coach Otto Pfister sur son passage, en arrachant le maintien lors de la dernière journée. À présent totalement focalisé sur la LDC, les Rouge et Noir ont déjà réalisé 2 bons coups au mercato en enrôlant le défenseur international Benayada et l'attaquant des espoirs Darfalou, qui sera chargé de soutenir les deux talents algériens rapatriés de Tunisie alors qu'ils étaient dans l'impasse : les deux milieux offensifs Kadour Beldjilali et Youssef Belaïli.

Enfin, malgré un jeu attrayant, El Eulma risque d'être fortement plombé par sa descente en 2e division. Le meilleur…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant