C?ur artificiel : «Un formidable espoir»

le
0
INTERVIEW - L'Alliance du c?ur regroupe des associations de malades cardiovas­culaires. Son président évoque l'espoir que représente l'implantation du premier c?ur artificiel total, alors que tant de malades pâtissent de la pénurie de greffons.

LE FIGARO. - Que représente cette prouesse pour les malades?

Philippe THÉBAULT. -C'est une très grande nouvelle pour tous ceux qui sont en attente d'un greffon ou qui ne peuvent pas subir de transplantation. Toutes pathologies confondues, le seuil de 5000 greffes d'organes a été franchi en 2012 en France, mais 11 581 personnes étaient en attente de greffe au 1er janvier 2013 et 482 sont mortes faute d'organes disponibles. Pour le seul c½ur, le manque concerne près de 95 % des patients. On ouvre très certainement une ère nouvelle, car si bien évidemment on ne peut que se réjouir de la diminution du nombre d'accidents de la route, cela signifie également une baisse du nombr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant