C'était leur première séance

le
0
C'était leur première séance
C'était leur première séance

Ils sont 19. 19 à avoir découvert le style Ancelotti. Beaucoup d'internationaux brésiliens et surtout espagnols manquaient à l'appel après la Coupe des Confédérations. A Valdebebas, à quelques centaines de mètres de l'aéroport international de Madrid, à Barajas, le Real Madrid a entamé une nouvelle ère, avec l'ambition tutoyer les sommets. L'époque Jose Mourinho est donc finie et bien finie. Pour preuve, le Real Madrid vient de mettre fin au contrat de l'ancien adjoint principal du Portugais. Aitor Karanka part avec une année de salaire et est désormais libre. Il n'avait plus sa place. Ni philosophiquement, ni sportivement dans le nouveau projet. Carlo Ancelotti est en effet arrivé avec son staff. En plus de Paul Clement et Giovanni Mauri, il a récupéré Zinédine Zidane sur place et a ramené d'Italie son préparateur physique de fils, Davide (23 ans) et l'entraîneur des gardiens William Vecchi (64 ans), l'un des hommes qui ont façonné Buffon et Dida.

Relancer Kaka après deux années au placard

Tout sourire, Carlo Ancelotti a fait passer un message dans le vestiaire. « On repart de zéro. » Des joueurs qui ne semblaient plus s'inscrire dans l'avenir du Real Madrid, comme Gonzalo Higuain et surtout Ricardo Kaka font partie du projet. Lors de la première séance d'entraînement, l'ancien coach du PSG et Zinédine Zidane ont réinstallé Kaka dans un rôle de joueur important. S'il parvient à remettre en selle le Brésilien, placardisé par Mourinho, Ancelotti, qui l'a bien connu à Milan et qui aurait aimé l'avoir à Paris, réussirait un formidable coup gratuit (salaire excepté) à l'heure du Mercato : relancer un joueur dont la valeur marchande est en chute libre depuis qu'il est à Madrid.

Zidane en charge de l'intégration des minots

Zinédine Zidane, qui a démarré sa nouvelle vie d'entraîneur, a pour ambition d'aider Ancelotti à relancer Kaka. Mais aussi à intégrer les plus jeunes, qu'il a parfois incité à signer : il a eu un ?il attentif sur la première séance d'Illarramendi et Isco. Après avoir suivi de près le football depuis son bureau de Valdebebas quand Mourinho était en place, Zidane a pour mission de favoriser l'intégration de ces minots dans l'épineux vestiaire du Real Madrid. Florentino Perez pense qu'il a le charisme et la malice pour réussir avec les nouvelles pépites espagnoles comme il l'avait fait avec Raphaël Varane. Et il espère aussi qu'il permettra à Karim Benzema d'exploser véritablement?. Le nouveau staff a du travail.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant