C'est quoi la Home Grown Player Rule ?

le
0

Alors que le directeur général de la Ligue de football professionnel et Jean-Michel Aulas réclament l'établissement en Ligue 1 de quotas de joueurs formés localement, l'UEFA a depuis longtemps mis en place sa Home Grown Player Rule dans les compétitions européennes. Justement, c'est quoi cette HGPR ?

Si l'Ajax n'est plus le club qu'il était, c'est la faute à Bosman. Si l'Inter gagne la Ligue des champions sans le moindre Italien, c'est la faute à Bosman. Le refrain est connu, mais comment un milieu de terrain du Royal Football Club de Liège a-t-il géneré un bouleversement des flux migratoires footballistiques en Europe ? Tout commence dans les années 60 avec l'apparition des premières clauses de nationalité restreignant le nombre de joueurs étrangers pouvant participer à une compétition nationale.


Plus tard, en 1991, l'UEFA propose la règle du 3+2 consistant en une limitation pour chaque club de ne pouvoir aligner qu'un nombre limité de joueurs étrangers. La règle permet alors de présenter trois étrangers ainsi que deux autres ayant joué de manière ininterrompue durant cinq ans dans le pays de la Fédération, dont trois dans les catégories de jeunes. L'UEFA avance alors l'argument de la nécessité de maintenir un lien avec les supporters s'identifiant aux joueurs locaux, ainsi que celui de l'équité de la compétition, impossible à maintenir en cas d'absence de règle, car les clubs les plus puissants économiquement accapareraient alors les meilleurs talents.

Quotas, algèbre et UE


Mais ça, c'était avant Bosman. En effet, la Cour de justice de l'Union européenne (CJCE), dans son arrêt, annonça que les limitations de joueurs ressortissants des États membres correspondaient à une violation de la liberté de circulation. L'UEFA, fâchée, se refuse pendant une année à prendre en compte l'arrêt. Mais suite aux pressions de la Commission européenne, l'UEFA cède. Ce que ne fait pas son patron, la FIFA, proposant une variante du 3+2 avec la règle du 6+5. La FIFA, tentant d'inverser le raisonnement du 3+2 limitant expressément la présence de joueur étrangers, propose que des onze joueurs alignés, six soient éligibles à une sélection en équipe nationale. Mais là encore, la CJCE met son veto. Du coup, l'UEFA tente une autre alternative

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant