C'est quoi, la campagne foot & épilepsie en 2015 ?

le
0
C'est quoi, la campagne foot & épilepsie en 2015 ?
C'est quoi, la campagne foot & épilepsie en 2015 ?

En janvier 2015, la FFF lance la campagne " Football et épilepsie ", parrainée par Mickaël Landreau. Concrètement, comment ça marche ?

" Une crise d'épilepsie est constituée par l'ensemble des manifestations entraînées par une hyper-excitation brève d'une partie ou de la totalité du cerveau. " A la lecture de cette définition donnée par le Dr Biraben, certains esprits se voulant caustiques seraient tentés d'objecter qu'il y a peu de risques que cela touche les footballeurs. Et pourtant, c'est précisément l'objectif de la campagne " Football et épilepsie " lancée par la FFF en janvier dernier. Ou, plus exactement, qu'épilepsie et football ne soient plus des antonymes, mais bien synonymes de libre pratique, voire de guérison. En effet, selon le président de la Ligue française contre l'épilepsie (LFCE), le sport en général et le football en particulier sont désormais " considérés comme un traitement adjuvant. " Reste à le faire intégrer par tous les acteurs du football. Une action à base d'information, de prévention, de communication et de Mickaël Landreau.

Bons pour le service


L'épilepsie touche environ 1 % de la population, tous âges confondus ; 30 000 personnes par an présentent une première crise. Pour ce qui est du football, les chiffres sont plus difficiles à évaluer selon le Dr Rochcongar, médecin fédéral national : " Les informations remontent peu. Soit les personnes touchées par la maladie n'ont pas le droit de jouer, soit ils cachent leur maladie. Or, il faut que ça devienne presque banal sur un terrain de football. Une crise de temps en temps, ce n'est pas un fait majeur et c'est au contraire important dans l'intégration. " Soit la raison pour laquelle le sujet a été choisi pour être mis en avant : " On ne fait pas un choix par hasard, mais par rapport à des signaux envoyés. On a par exemple beaucoup de footballeurs qui jouent déjà avec de l'asthme. Il n'y a pas le barrage que la maladie épileptique peut représenter, car parfois considérée comme honteuse. " Malgré toute la promotion qu'a pu faire un Denilson et ses passements de jambes désordonnés. Quant à Ronaldo, c'est plutôt le cœur qui aurait fait des siennes en 98.

Lors de la conférence de presse de lancement de la campagne le 19 janvier 2015, Michel Tronson, vice-président de la Ligue du Football Amateur, éclaire sur le pourquoi de la campagne : " Le…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant