C'est quoi ce bordel entre l'OL et ses supporters sur Twitter ?

le
0
C'est quoi ce bordel entre l'OL et ses supporters sur Twitter ?
C'est quoi ce bordel entre l'OL et ses supporters sur Twitter ?

Depuis plusieurs semaines, des supporters de l'OL répètent avec insistance leur agacement vis-à-vis de Bruno Génésio et de la politique sportive menée par le club. De quoi passablement énerver Jean-Michel Aulas qui a tenu à mettre les choses au clair ce week-end.

Au pied du mur après une série de cinq défaites en six matchs (Lorient, Séville, Nice, Juventus, Guingamp), l'OL réagit. Grâce à Alexandre Lacazette, auteur de ses 100e et 101e buts sous le maillot lyonnais, les Gones l'emportent à Toulouse (1-2) et réintègrent du même coup la première moitié de tableau au classement. Un soulagement pour Jean-Michel Aulas, qui avait demandé à ses joueurs d'atteindre la barre des 31 points à la trêve, quatre jours plus tôt sur le plateau d'OLTV. Si le week-end avait plutôt bien démarré pour l'OL, le président ne s'attendait sûrement pas à vivre un dimanche aussi mouvementé. Palpable depuis plusieurs semaines sur Twitter, la tension entre le dirigeant rhodanien et certains supporters est montée d'un cran sur le réseau social à l'oiseau bleu au lendemain de la victoire au Stadium.

Génésio dans l'œil du cyclone


La grogne des fans lyonnais se concentre particulièrement sur la personne de Bruno Génésio. Sa nomination à la tête du club en décembre 2015 avait déjà soulevé la colère de certains supporters, qui s'étaient manifestés en lançant une pétition contre sa désignation, signée par plus de 2 400 individus. Ceux-ci s'inquiétaient de voir l'ancien adjoint d'Hubert Fournier, qui n'avait dirigé jusqu'à présent que Villefranche (en CFA) et Besançon (en National), reprendre les rênes du club. Des critiques sur lesquelles l'entraîneur lyonnais était revenu dans le So Foot #140 le mois dernier : " J'accepte la critique, j'accepte qu'on puisse avoir des doutes, c'est légitime. C'est mon inexpérience en tant que numéro 1 qui n'a pas été appréciée alors qu'on annonçait de grands noms. Les gens se sont dit : "Il n'a pas réussi à Besançon, comment peut-il réussir à Lyon ?" Sauf qu'entre les deux, j'ai eu une vie d'adjoint, j'ai occupé plusieurs postes à l'OL, connu plein d'entraîneurs et j'ai évolué. "

Si le coach fait taire quelques critiques en dominant le PSG au Parc OL, puis en qualifiant directement l'Olympique lyonnais en Ligue des champions, son début de saison 2016-2017 est nettement plus compliqué. Régulièrement pointé du doigt pour ses schémas tactiques brouillons, ses choix de coaching douteux ou sa gestion hasardeuse du groupe, Génésio se retrouve dans la ligne de mire des…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant