«C'est le temps de l'offensive pour Havas»

le
0
INTERVIEW - Vincent Bolloré, président et premier actionnaire de Havas, a nommé mardi David Jones à la tête du groupe et promet une vague d'acquisitions. Le titre cède près de 5% à l'ouverture de la Bourse de Paris.

Présent dans le transport, la logistique et la distribution d'énergie avec ses batteries pour voitures électriques, Vincent Bolloré a étendu son empire à la communication et aux médias. Ces activités représentent aujourd'hui plus de deux milliards d'euros de chiffre d'affaires, via Bolloré Media (Direct 8, Direct Star, Direct Matin, Direct Soir...), le groupe Havas, détenu à 32,9 %, et le spécialiste britannique du conseil et de l'achat médias Aegis (29,9 % du capital). Mardi, Havas, qui emploie 14 000 collaborateurs dans 75 pays au travers de ses deux grands réseaux Havas Worldwide et Havas Media, a annoncé des profits historiques. Pour Vincent Bolloré, c'est l'occasion de profondément réorganiser l'entreprise pour s'engager dans une stratégie de croissance externe à laquelle il est prêt à consacrer 1,7 milliard d'euros. Signe de ce changement, la nomination de David Jones à la direction du groupe et l'arrivée de son fils Yannick Bolloré à la vice-prü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant