C'est le groupe Bouygues qui rénovera l'hippodrome de Longchamp

le
0

Cinq nouveaux bâtiments vont être construits dans cet hippodrome parisien, et permettront de recevoir jusqu’à 70.000 personnes. Son architecture napoléonienne sera conservée... mais associée à une touche plus moderne.

L’incontournable vitrine des courses françaises va faire peau neuve! Le géant français du BTP Bouygues a annoncé lundi avoir été choisi par la société France Galop pour mener à bien la rénovation de l’hippodrome de Longchamp dans le cadre d’un contrat d’une valeur de 92 millions d’euros. Le gouvernement avait officialisé le 10 septembre son accord pour les travaux de réhabilitation de l’hippodrome parisien, tout en émettant le souhait de conserver le patrimoine napoléonien - Napoléon III avait d’ailleurs assisté en personne à l’inauguration en 1857 - et de lui donner une note moderne, notamment grâce à des outils high-tech.

«France Galop, maison-mère organisatrice des courses de galop en France, a confié à Bouygues Bâtiment Ile-de-France Ouvrages Publics la rénovation de l’hippodrome de Longchamp, situé au coeur du bois de Boulogne, pour un montant de 92 millions d’euros», indique le groupe de construction dans son communiqué. «La restructuration a pour objectif de faire du nouveau Longchamp une référence internationale et de doter les courses de galop françaises d’un hippodrome moderne et performant, en phase avec les attentes des professionnels, des propriétaires et des nouvelles générations de public», souligne Bouygues.

Une nouvelle tribune du Jockey Club

«Conçu par Dominique Perrault, lauréat du concours international lancé par France Galop en 2011, le projet architectural valorise le patrimoine bâti et végétal de ce lieu emblématique datant de 1857», détaille le texte. Sur une zone bâtie de près de 11 hectares sur les 55 hectares du site, le nouveau Longchamp prévoit notamment la reconstruction de la tribune du Jockey club (environ 10.000 places).

La capacité d’accueil du site sera fortement augmentée avec la construction de cinq nouveaux bâtiments permettant de recevoir jusqu’à 70.000 personnes. Fermé depuis le 5 octobre dernier pour deux ans de travaux, l’hippodrome de Longchamp a mis aux enchères le 14 décembre son mobilier et des objets datant de 1960 à 2015, récoltant 137.000 euros.

En 2011, la réhabilitation était estimée à environ 80 millions d’euros. Désormais, la facture est plus salée et dépasserait les 130 millions d’euros. «C’est un projet orienté vers l’avenir, porteur d’une dynamique de renouveau», explique le président de France Galop Bertrand Bélinguier, en précisant que l’hippodrome sera 100% connecté, en phase avec les attentes des professionnels, des propriétaires et les nouveaux usages des nouvelles générations de public.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant