C'est le début de la fin du soutien de la BCE aux obligations d'Etat, estime State Street

le
0

(AOF) - Le biais de la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne semble de plus en plus neutre, estime Michael Metcalfe, directeur de la stratégie Macro de State Street Global Markets, en réaction à la réunion de la BCE. Le compte à rebours annonçant la fin du " quantitative easing " se fait plus pressant. Une extension du programme de rachat d'actifs pourrait encore intervenir au mois de décembre mais n'apparaît plus comme une certitude, en l'absence de ralentissement de la croissance ou de données d'inflation décevantes.

Le resserrement de la politique monétaire n'interviendra pas avant un certain temps mais comme dans le cas du Japon en septembre, la situation actuelle marque le début de la fin du soutien de la Banque Centrale aux obligations d'Etat. Une tendance qui n'échappera pas aux détenteurs de dette souveraine périphérique plus risquée, en particulier compte tenu des turbulences politiques potentielles ou déjà à l'œuvre dans certains pays.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant