C'est la rentrée, on divorce ?

le
0
C'est la rentrée, on divorce ?
C'est la rentrée, on divorce ?

On la craint toujours un peu, cette rentrée. Tant elle peut s'accompagner de son lot de calamités. Sonnant le glas de la douceur de vivre estivale, elle coïncide avec le retour de la sonnerie du réveil, des journées trop courtes pour y caser tout ce que l'on a à faire, d'un soleil qui pâlit, des feuilles d'impôts qui débarquent. Mais la rentrée est aussi devenue un pic de saison pour les... divorces.

 

Dans une très sérieuse étude, publiée fin août aux Etats-Unis et menée entre 2001 et 2015 par l'université de Washington, une équipe de sociologues a observé une multiplication significative des demandes de divorces au retour des vacances. « Dans la spirale du quotidien, décrypte Gilles Azzopardi*,psychosociologue, le nez dans le guidon, on se voit finalement assez peu. Même le week-end, on est occupé avec les enfants, les dîners entre amis. Mais en vacances, le couple est confronté à lui-même et ne peut que constater ce qui ne va pas. »

 

Vacances de la dernière chance

 

Selon l'étude, les couples les plus fragilisés voient dans les vacances une chance de réparer leur relation. Ils ont l'espoir que ces instants de retrouvailles en famille, ces moments de douceur partagés pourront colmater les brèches. « Mais au terme de ces quelques semaines, les gens se rendent compte que la dernière chance n'a rien donné. Et on se résout à venir nous consulter », poursuit Florent Berdeaux-Gacogne, avocat spécialiste en droit de la famille, dont la liste de dossiers commence à s'allonger.

 

Pourtant, divorcer à la fin des vacances pourrait sembler « inapproprié », souligne l'étude américaine. Comme pour préserver cette bulle hors du temps. Certains couples ne veulent pas non plus priver les enfants de ces derniers moments en famille. En réalité, « on profite aussi des vacances pour mûrir son divorce, discuter des modalités lorsque les époux s'entendent », poursuit Florent Berdeaux-Gacogne. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant