C'est dans le BTP qu'on fait le moins la grève

le
1

La construction est le secteur, en France, où le nombre d’entreprises touchées par la grève est le plus faible, selon une récente étude du ministère du Travail.

Si le nombre et l’intensité des grèves progresse à travers le pays, il est un secteur plutôt épargné par ce phénomène. Il s’agit du BTP. Dans le secteur de la construction, des grèves ont eu lieu dans seulement 0,2% des entreprises en 2014, selon une récente étude publiée par le ministère du Travail. Un chiffre en baisse de 0,2 point par rapport à l’année précédente. Toutes activités confondues, la moyenne pour les entreprises de dix salariés et plus s’élève à 1,4%. Si l’on ne tient compte que des entreprises du BTP de 200 salariés et plus, ce chiffre grimpe à 11% (17% en moyenne toutes activités).

Mais cette «performance» ne date pas d’hier. En 2012 et 2013 aussi, le secteur ne connaissait pas la grève. Au contraire des secteurs du bois et du plastique où plus d’un tiers des entreprises de plus de 200 salariés ont connu au moins une fois la grève. Idem en matière de nombre de jours de grève. En 2014, le secteur n’a enregistré que neuf jours non travaillés pour 1000 salariés contre 22 en 2008 où il se distinguait déjà. Les entreprises de transports et d’entreposage sont celles, au contraire, qui connaissent le plus fréquemment des arrêts collectifs de travail. Toutes activités confondues, le nombre de jours non travaillés évoluait entre 60 et 318 de 2008 à 2014. «Le secteur (de la construction) est essentiellement constitué de petites entreprises caractérisées par des instances représentatives du personnel rares et peu syndiquées», explique la Dares qui a réalisé l’étude.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku le jeudi 5 jan 2017 à 05:51

    ET POUR CAUSE .... ce sont quasiment tous des travailleurs détachés ...