C'est à Arcachon, Biarritz et Ré qu'on rêve d'avoir une résidence secondaire

le
1

INFOGRAPHIE - Le goût des Français pour les résidences secondaires refait peu à peu surface. Une étude Explorimmo détaille leurs destinations favorites, leur volonté d’en profiter mais aussi de rentabiliser cette propriété.

Dans un contexte de marché de l’immobilier qui retrouve de la fluidité avec des prix qui se stabilisent dans les grandes villes et où les taux d’intérêt sont au plus bas, le secteur de la résidence secondaire retrouve des couleurs. Depuis 2008, les Français comme les étrangers avaient déserté ce marché de passion plutôt que de raison. Aujourd’hui, ils reviennent parce qu’ils sont attirés par des prix qui ont fortement chuté dans la plupart des régions. Pied-à-terre pour les vacances, maison de famille reçue en héritage ou dans l’optique d’une installation en vue de la retraite, la seconde habitation est toujours le rêve de nombreux citadins. Pour preuve, la France est championne de la résidence secondaire. L’Insee en dénombre 3,3 millions.

L’enquête menée par Explorimmo (groupe Le Figaro), auprès de ses internautes sur la résidence secondaire est intéressante à plusieurs titres. Tout d’abord, la résidence secondaire idéale privilégie plutôt la maison traditionnelle que l’appartement. Parmi les destinations de rêve, le Bassin d’Arcachon arrive en tête (20,5 %) devant Biarritz (19%) et l’île de Ré (17%) . On retrouve dans le top 10 les valeurs sûres comme Saint-Jean-de-Luz, Quiberon, Deauville, la Baule mais aussi Cassis, Sarlat, Sainte-Maxime ou encore Porto Vecchio. 43 % des personnes interrogées souhaitent aujourd’hui acquérir une résidence secondaire, dont 66 % dans les trois prochaines années. Côté budget, 52 % ne veulent en revanche pas dépasser les 150 000 euros (dont… % moins de 100 000 euros). D’autre part, le temps de trajet entre ce pied-à-terre et le domicile est tout aussi déterminant pour les Français: 44 % d’entre eux souhaitent que leur résidence secondaire se situe à 3 heures maximum de chez eux.

La résidence secondaire, produit d’investissement

L’autre enseignement, conforte une véritable tendance: 46 % des internautes sondés indiquent qu’ils souhaiteraient rentabiliser leur résidence secondaire en la louant ponctuellement. Ceux-ci effectueraient cette démarche, en passant par des agences immobilières (49% ), des sites spécialisés ou des plateformes de location touristique saisonnières types AirBnB ( 39%). Ils considèrent que la résidence secondaire, au-delà du fait d’en profiter durant les vacances, doit aussi être une source de revenus afin de couvrir les frais et où les travaux engendrés par cette acquisition. Nous sommes en plein dans l’air du temps de l’économie de partage, collaborative.

Cette étude offre l’occasion de rappeler les fondamentaux lorsque l’on achète une résidence secondaire: il faut anticiper les travaux et bien avoir en tête l’emplacement. Privilégier la proximité de tout ce qui peut lui donner de la valeur: plage, golf, forêt, pistes de ski… le lieu doit être pratique et accessible par les transports. Enfin ayez en tête que, même si vous la louez quelques semaines par an, vous n’échapperez pas à la taxe d’habitation.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aiki41 il y a 8 mois

    et ben mince !! moi qui croyais que c'était à Calais