Bygmalion : le rôle joué par Sarkozy intrigue la police

le
7
Bygmalion : le rôle joué par Sarkozy intrigue la police
Bygmalion : le rôle joué par Sarkozy intrigue la police

L'affaire Bygmalion est l'un des dossiers judiciaires dans lequel le nom de Nicolas Sarkozy apparaît. Dimanche soir, lors de son passage sur le plateau de France 2, le désormais candidat à la présidence de l'UMP a une nouvelle fois botté en touche sur les fausses factures réalisées par cette société au parti, assurant qu'il ne savait rien. Ce système occulte aurait permis de couvrir les dépenses importantes de la campagne présidentielle de 2012 de l'ancien chef de l'Etat. « J'ai appris le nom de Bygmalion longtemps après la campagne présidentielle », a-t-il dit.

Le Monde, qui dit avoir eu accès aux résultats de l'enquête préliminaire menée par les policiers du 5 mars au 27 juin, révèle ce mardi que les enquêteurs chiffrent le montant des fausses factures à plus de 18,5 millions d'euros et essayent de déterminer avec précision ce que savait l'ancien président de la République. A l'issue de ces investigations, le parquet a requis l'ouverture d'une information judiciaire pour «faux et usage de faux», «abus de confiance» et «tentative d'escroquerie».

«Ces fausses factures étaient confectionnées à la demande de l'UMP»

Bygmalion aurait en résumé facturé des prestations à l'UMP au profit de la campagne du candidat Sarkozy. Cette man½uvre aurait servi à dépasser le montant de dépenses autorisé par la loi (fixé à 22 509 000 euros pour un candidat parvenant au second tour). Cela n'a pas empêché les comptes de campagne de l'ancien locataire de l'Elysée d'être invalidés.

Le Monde fait état d'un procès-verbal de 13 pages de la patronne de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF). « La société Event et Cie (filiale de Bygmalion), en accord avec plusieurs responsables de l'UMP, a adressé au parti des fausses factures à hauteur de 18 556 175, 95 euros TTC courant 2012, faisant référence à des prestations liées notamment à des conventions, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le jeudi 2 oct 2014 à 18:44

    Dépassement des dépenses de campagne à l'insu de son plein gré? L'étau se resserre.....

  • M1625665 le mercredi 24 sept 2014 à 12:58

    Mais il est où le PSDI? Il a été enfin viré de Boursorama? C'était peut être Thévenoud et comme il n' a pas payé son téléphone .....

  • DADA40 le mercredi 24 sept 2014 à 11:58

    Avec 200 000 adhérents cela représente 200 euros par personne en plus des cotisations habituelles. L'UMP est un parti de riches.

  • M7097610 le mercredi 24 sept 2014 à 08:58

    sarkozy-bismuth ne doit pas revenir piller la république. Qu'il rembourse nos impôts versés à Tapie soit 450 m€

  • contava4 le mercredi 24 sept 2014 à 08:40

    ils ont peur ;mais françois la honte dans le monde est foutu..preuves;;des faux documents à médiapart..qui les avaient procurés?? comme l'affaire avec villepin;c'étaient qui??...

  • M1084720 le mercredi 24 sept 2014 à 08:15

    On nous le répète depuis 3 jours : contre-feu aux chiffres du chômage de ce soir, du 100% sécurité de Cazeneuve et son arrestation ratée d'hier soir et propos d' Aquino à sortir Jeudi...il va falloir trouver autre chose!

  • combiera le mardi 23 sept 2014 à 22:37

    il revient "par envie bien sur, mais parce que je ne peux pas faire autrement"bien sur coco, et la marmote refeme le papier avec ses petites papattes,une seule consolation, canteloup revient le 6 octobre sur tf1, ça va être un festival ...