Bygmalion-Le Parlement européen lève l'immunité de Lavrilleux

le , mis à jour à 12:30
1

STRASBOURG, 19 mai (Reuters) - Le Parlement européen a voté mardi la levée de l'immunité de l'UMP Jérôme Lavrilleux à la demande des magistrats français qui enquêtent sur l'affaire Bygmalion, un système présumé de fausses factures durant la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012. Jérôme Lavrilleux, ancien directeur de cabinet de Jean-François Copé quand celui-ci présidait l'UMP et directeur adjoint de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, est devenu député européen en juillet 2014. La commission des affaires juridiques du Parlement européen s'était prononcée à l'unanimité en faveur de la levée de son immunité en considérant que les faits reprochés ne concernaient pas son activité de député et ne relevaient pas d'une volonté de nuire à celle-ci. Le vote des eurodéputés permet à la justice d'engager des mesures coercitives à l'égard de leur collègue, telles que mandat d'amener, garde à vue, mise en examen ou placement sous contrôle judiciaire. Trois anciens responsables de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012 ont été mis en examen début avril dans cette affaire : l'ex-préfet de Lozère Guillaume Lambert, le député UMP Philippe Briand, qui était trésorier de la campagne, et l'avocat Philippe Blanchetier, conseiller juridique. Ils sont soupçonnés d'avoir mis en place, avec la complicité de Bygmalion, une entreprise de communication, un système présumé de fausses factures pour couvrir, en 2012, des dépassements de frais de campagne de l'ex-chef de l'Etat, aujourd'hui redevenu président du principal parti d'opposition. L'enquête des juges, initialement ouverte pour faux, usage de faux, abus de confiance, tentative d'escroquerie et complicité et recel de ces délits, a été étendue fin novembre au délit de financement illégal de campagne électorale. (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mardi 19 mai 2015 à 12:27

    ous verrez, comme pour Kerviel, le petit va payer pour les gros !