Bygmalion : Fillon demande à Copé de "se mettre en réserve"

le
0
Jean-François Copé et François Fillon, aux obsèques de Dominique Baudis, le 15 avril, à Paris.
Jean-François Copé et François Fillon, aux obsèques de Dominique Baudis, le 15 avril, à Paris.

François Fillon a demandé à Jean-François Copé, président de l'UMP, de "se mettre en réserve" du parti "pendant la durée de l'enquête" judiciaire autour de l'affaire Bygmalion, faute de quoi il se retirerait de la direction de l'UMP, mardi devant le bureau politique du mouvement. "Nous t'avons eìcouteì avec attention Jean-Franc?ois, mais comment avoir confiance ? Depuis des mois, je reìclame en vain la mise en place d'un comiteì indeìpendant de contro?le des comptes. Tu me l'as toujours refuseì. Pourquoi ?"

La charge de François Fillon a été très violente. "Il y a un mois, on nous disait que les informations qui circulaient sur les finances n'eìtaient que des calomnies. Aujourd'hui, tu nous dis que ces informations sont exactes, mais que tu n'es pas au courant, et me?me que tu es victime comme nous-me?mes de comportements deìlictueux", a ensuite lancé l'ancien Premier ministre à Jean-François Copé. "On apprend que l'UMP aurait violeì gravement la loi pour couvrir un deìpassement astronomique des comptes de la campagne de Nicolas Sarkozy. Qui est responsable de cet incroyable ga?chis ?"

"Graves turpitudes financières"

L'ancien Premier ministre a affirmé à Jean-François Copé qu'il était de sa "responsabilité" de se "mettre en réserve pendant la durée de l'enquête et de laisser une véritable direction collégiale conduire l'UMP jusqu'à un congrès extraordinaire refondateur, qui permettra aux militants de choisir une nouvelle...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant