Butin de 17,5 millions pour les voleurs chez Cartier à Cannes

le
1
BUTIN DE 17,5 MILLIONS POUR LES VOLEURS DE CARTIER À CANNES
BUTIN DE 17,5 MILLIONS POUR LES VOLEURS DE CARTIER À CANNES

CANNES (Reuters) - Les quatre malfaiteurs qui se sont attaqués mardi au joaillier Cartier sur la Croisette de Cannes sont repartis avec 17,5 millions d'euros de bijoux, a-t-on appris jeudi auprès d'une source proche de l'enquête.

Le vol à main armée s'est déroulé en quelques minutes dans la matinée. Un premier homme a réussi à tromper la vigilance du vigile de la boutique en rentrant grimé avec un masque de personne âgée. Une fois le sas de sécurité franchi, il a sorti d'une mallette une arme de type pistolet mitrailleur et fait entrer deux autres complices, le visage dissimulé.

Ils ont fait s'allonger à terre le gardien, les deux vendeurs et une cliente avant de s'emparer de bijoux dans les vitrines ouvertes grâce aux clés des employés. Il n'y a eu ni coup de feu, ni blessé pendant ce cambriolage qui a eu lieu huit jours avant l'ouverture du Festival du film de Cannes.

"Le braquage a duré quelques minutes, puis les trois individus ont pris la fuite à bord d'une voiture volée conduite par une quatrième personne", a dit jeudi le parquet de Grasse (Alpes-Maritimes). Le véhicule a été retrouvé brûlé après les faits.

En 2013, plusieurs vols de bijoux avaient eu lieu dans la commune, dont celui d'une valeur record de plus de 100 millions d'euros en juillet à l'hôtel Carlton. La même année en plein festival du film, une parure Chopard d'une valeur estimée à un million d'euros avait été dérobée.

"Le risque zéro n'existe pas", a dit jeudi Jean-Pierre Venou, président du comité Cannes Sécurité Prestige, une structure réunissant 150 commerces créée en août 2013 après la succession de vols dans la commune.

Mais ce bijoutier se montre serein pour le festival. "Les moyens seront énormes et au moins équivalents à ceux de l'an dernier. Il faudrait être inconséquent de tenter un braquage durant cette période où il y aura de nombreux policiers en civil, une circulation compliquée...", a-t-il dit.

(Matthias Galante, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2941863 le jeudi 7 mai 2015 à 12:10

    "merci pour ce moment" ou les agressions et vols sont en constante augmentation avec les socialos.